PROJET RÉCUPÉRATION DE CHALEUR SUR EAUX USÉES, VIDÉO #30, REPRISE DES RECHERCHES

J’installe sur une douche un système de récupération de chaleur. Ce système inventé fonctionne très bien. Je vais maintenant reprendre les recherches pour améliorer la récupération. N’hésitez pas à faire part de vos idées afin que je puisse les implémenter.

Pour vous procurer mon livre le guide du tube cuivre :

Presse hydraulique : Lien 

Récupération de chaleur sur les eaux usées :

Elle fait son poid hein…

Alors je vous annonce que les recherches sur la récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche vont reprendre.

Ceci est une cintreuse hydraulique, et une cintreuse hydraulique sert a cintrer des tubes, on a un galet coté gauche, un galet coté droit, et au milieu, une forme de cintrage.

On met son tube entre les deux, et en pompant sur le vérin, cela vient cintrer notre tube.

A présent, le système de récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche, voici ce qui se passe.

On a deux échangeurs avec un tube en diamètre 42 dans lequel circulent les eaux usées.

Les eaux usées sont a une température de mémoire, environ 35 degrés.

Puis, au tour de ce tube cuivre en diamètre 42, on a un autre tube, et on fait circuler l’arrivée d’eau froide de notre douche au tour.

Résultat, nos eaux usées de notre douche se refroidissent et notre eau froide utilisée pour la douche elle arrive plus chaude.

Et avec ce système de récupération, notre eau froide qui arrive a une température de 5 degrés sort de cet échangeur a une température plus importante.

Avec les tests précédents, avec un échangeur, on récupérait jusqu’à 7 degrés, et avec deux échangeurs on récupérait jusqu’à 13 degrés.

Et le facteur important ici, c’est la taille des échangeurs, et de bord a bord, chacun mesure 1 mètre.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  COMBUSTION, PCI, PCS ET BRÛLEUR

Mais, sur ces 1 mètres, on ne récupère pas sur toute la longueur du tube. Il y a des manchons de raccordement, et en fait, la longueur de récupération est d’a peu prés 85 centimètres.

A cause de ces réductions, la longueur de récupération est réduite.

L’idée est que grâce a cette cintreuse hydraulique 16 tonnes, au lieu de faire deux échangeurs de 1 mètres avec des coudes au bout, on va prendre 2.5 mètres de tube, et les cintrer pour faire un échangeur beaucoup plus long.

Et en réalisant le cintrage d’un tube dans un tube, on viendra récupérer de la chaleur également sur cette partie.

Et en faisant cela, sur une taille d’échangeur qui reste a peu prés identique, on a une surface d’échange qui est beaucoup plus grande.

A peu prés 35% plus importante.

Maintenant, cintrer un tube dans un tube, ce n’est pas quelque chose qui est facile, donc c’est une expérience que je vais mener avec vous.

L’idée, est de prendre cette grande longueur de tube, les remplir de sable, de chauffer pour recuire, et ensuite, les passer dans la cintreuse pour effectuer un cintrage hydraulique.

Donc cela va être un essai.

A ma connaissance, cela n’a jamais encore été fait ailleurs. Cela sera une première.

On va expérimenter cela ensemble pour voir ce que cela donne.

Et concrètement, une telle cintreuse arbalète, cela sert à cintrer du tube acier.

Moi, dans le cadre de mon activité, du tube acier, je n’en fait pas.

Donc c’est quelque chose que je n’aurais pas acheté. Mais la, concrètement, dans ce projet, cela va avoir une utilité toute particulière.

Et ça, c’est grâce a vous, c’est grâce a la chaine youtube et grâce a votre soutiens.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  mélangeur mitigeur ou thermostatique ?

Donc je tiens a vous remercier car on va pouvoir faire avancer les recherches sur la récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche.

Une autre chose pour laquelle je tiens a vous remercier, c’est tous vos messages et commentaires car plus qu’un commentaire, c’est un cerveau collectif.

Vous avez été très nombreux a me conseiller de faire des ailettes sur l’échangeur. C’est-à-dire a venir souder des petites ailettes, ce qui aurait pour effet d’augmenter la surface d’échange thermique.

J’avais tenté, cela n’a pas fonctionné, c’était trop compliqué a mettre en œuvre, mais suite a cela, on a un abonné qui a soumis une idée que je trouve absolument géniale, il m’a conseillé d’essayer avec du fil électrique.

Oui, car le fil électrique possède une âme en cuivre. On va enlever l’isolant en PVC. Puis on va venir l’enrouler autour du tube. Et réaliser un cordon de soudure pour le souder sur le tube intérieur.

Et cette idée est absolument géniale.

Passons maintenant sur un schéma et faisons un peu de théorie.

Donc on a les eaux usées qui sont chaudes, et autour, on a l’eau froide qui circule.

En ayant soudé du fil électrique en cuivre, on aura une surface d’échange qui sera beaucoup plus importante que si le tube était lisse. Sa, c’est une première chose.

Maintenant on va aborder un autre aspect qui est l’écoulement. Il faut savoir qu’il existe 3 types d’écoulement, l’écoulement laminaire, l’écoulement turbulent et l’écoulement transitoire.

L’eau, lorsqu’elle circule dans un tube, si on regarde du point de vue d’une molécule, du point de vue d’une toute petite goutte d’eau.

Un écoulement laminaire, toutes les molécules seront droite et parallèles les unes par rapport aux autres.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Comment couder le PER ?

Et on peut visualiser que au milieu, cela ira un peu plus vite que sur les borts parce que sur les borts, il y aura le frottement avec la paroi du tube.

Un écoulement turbulent, l’eau va circuler beaucoup plus vite dans le tube. Ou alors le tube sera beaucoup plus rugueux sur sa paroi, beaucoup moins lisse. Les molécules d’eau ne vont plus circuler de manière ordonnée et bien parallèles les unes par rapport aux autres. On aura quelque chose de complètement désordonné.

Et puis en fait, un écoulement transitoire, c’est lorsqu’on est entre les deux,

c’est lorsque le nombre de reynolds est compris entre 2000 et 4000.

Nous, dans l’échangeur actuel, on a deux tubes qui sont bien lisses, et notre vitesse d’écoulement est extrêmement faible.

Car plus la vitesse d’écoulement est faible, plus une goutte d’eau mettra du temps a aller du début a la fin de l’échangeur, et donc plus elle aura le temps de se réchauffer.

Sa, c’est un point important.

Donc vu qu’on est en écoulement laminaire, nos eaux usées elles cèdent de la chaleur a la goutte d’eau qui se trouve le plus proche du tube.

Et donc, la lame d’eau la plus proche du tube se réchauffera plus que celle qui se trouve sur l’extérieur.

Alors que si on bascule sur un écoulement turbulent, il va y avoir un mélange qui va se produire. La température sera plus homogène, et théoriquement améliorer la récupération de chaleur.

Donc nous allons tester cela ensemble. J’espére que cela pourra vous inspirer pour vos projet, je vous dis a bientôt pour la suite.

Partager l'article
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.