récupération chaleur eau usée #9 mesures et calculs

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte récupération chaleur eau usée #9 mesures et calculs :

Alors dans cette vidéo, je vais parler des mesures que je réalise sur le système, parce que même si le récupérateur de chaleur sur eaux usées ne fonctionne pas comme je le voudrais et ne récupère pas autant de chaleur que j’espérais, je remarque qu’il peut être intéressant de faire certaines mesures qui permettront de déterminer des choses importantes pour l’échangeur, telles que le coefficient d’é&change thermique, l’efficacité de l’échangeur, Et par rapport à cela, des informations importantes qui me manquent. Là, j’ai déjà les températures, mais il me faut également les débits. J’ai avec moi un compteur volumétrique, et pour avoir un débit, ce n’est pas compliqué, il me suffit d’avoir un certain volume pendant un certain temps, et j’ai un débit. Donc je vais démonter le pommeau de la douche et brancher un compteur volumétrique dessus. Puis, je vais faire couler l’eau pendant 10 minutes, et il me suffira de multiplier par 6 pour obtenir un débit en litres par heures. Et j’aurais le débit au pommeau de douche qui sera exactement le même débit qui se retrouve dans le siphon et dans l’échangeur, dans la partie eau usée de celui-ci. Et ensuite, je vais calculer un deuxième débit. Je vais démonter le compteur du pommeau de douche, et je vais brancher ce compteur volumétrique sur la partie eau froide de l’échangeur. Ainsi, j’aurais le débit d’eau froide circulant dans l’échangeur. Et le dernier débit qui me manquera sera le débit d’eau chaude sanitaire. Mais ce n’est pas compliqué, il me suffira de faire la soustraction débit au pommeau – débit d’eau froide pour obtenir le débit d’eau chaude sanitaire. Allé, c’est parti. Sur mon compteur, j’installe des raccords avec du téflon pour pouvoir le brancher sur le pommeau de la baignoire douche. Et je viens de construire le premier pommeau de douche avec débitmètre intégré J .

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  AVIS LIVRE ARDUINO POUR LES NULS

Avant la mesure, le compteur était à 62Litres, et après 10 minutes de test, le compteur était à 129 Litres, ce qui fait une consommation de 66.8 litres en 10 minutes, soit un débit 400,8 Litres par heures. J’ai obtenu ces valeurs avec une température au pommeau de douche de 41.5°C.

Maintenant, je vais démonter mon compteur d’eau, et le brancher sur la canalisation d’eau froide de l’échangeur, je vais régler encore les 41.5 °C au pommeau de douche, et seulement à ce moment là, je commencerais ma mesure de débit pendant 10 minutes sur l’eau froide.

Je sectionne ma canalisation d’eau froide, et installe des raccords PER pour brancher le petit compteur d’eau. Le compteur d’eau une fois monté, je peux remettre l’eau froide, contrôler l’absence de fuites, et refaire la mesure lorsque j’aurais mes 41.5°C et connaitre le débit d’eau froide circulant au secondaire de l’échangeur.

Une fois le débit d’eau circulant au secondaire de l’échangeur, je vais le transformer en un débit qui sera en m3/secondes, il me suffira ensuite de calculer la section de passage de l’eau dans mon échangeur, section que je calculerais en m². Ainsi, en divisant des m3/s que je vais diviser par des m2, cela me donnera la vitesse de passage en mètres par seconde (m/s).

C’est parti, le test est lancé.

Parenthèse, la sonde est restée dans le tube des évacuations, nous avons toujours en sorti d’échangeur une eau qui sort encore à 36°C. Pour une eau qui rentre à 9°C. Le potentiel de récupération est très important. Encore faut-il arriver à récupérer cette chaleur.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Soudure, brasure forte, brasure tendre, quelle différence ?

Pour mon calcul de débit, je pourrais aussi arrêter mon chronomètre à 6 minutes,  et multiplier par 10, mais je préfère aller jusqu’a 10 minutes et multiplier par 6, je me dis que les résultats seront plus précis. Même si cela implique de consommer un peu plus d’eau. C’est pour la science, et la plomberie J .

Maintenant, je vais me mettre au robinet, et dés que nous serons à 10 minutes, je ferme le robinet. Je vais lire la valeur et ainsi calculer mon débit. Une autre chose à calculer et qui va être importante, cela sera la surface d’échange thermique. Et je vais considérer que mon eau froide elle est en contacte avec le tuyau des eaux usées sur une longueur de 84 centimètres.

Et donc la surface d’échange thermique, cela sera la longueur de tube où l’eau froide est en contacte avec le tube de diamètre 40mm où circulent les eaux usées, multiplié par le périmètre de ce tube en diamètre 40mm. Je vais calculer cela et j’obtiendrais une surface d’échange thermique. Je vous dis à tout de suite pour la prochaine vidéo, si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet, je mettrais certainement des pdf avec des compléments d’informations dans la description. Je vous dis à tout de suite pour la prochaine vidéo.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.