récuperation chaleur eau usée #27 construction du 2éme échangeur cuivre

Lien pour obtenir le guide sur les joints de plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche #27 construction du 2éme échangeur :

Récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche, sa y est, je vais enfin pouvoir reprendre et souder le 2éme échangeur. Car finalement, après 2 mois, j’ai enfin fini par recevoir les réductions que je n’avais pas. Sa, franchement, cela me fait halluciner, on commande des trucs sur des sites chinois, cela arrive de chine en 15 jours, et lorsqu’on commande sur des sites Français, cela met, pour l’un des fournisseurs 1 mois et demie et pour l’autre fournisseur 2 mois et demie. Pour juste 2 réductions de cuivre. Cherchez l’erreur, je ne comprend pas. Bon bref, maintenant, je vais pouvoir faire mon 2 éme échangeur et mettre 2 échangeurs cuivres en parallèle. Et donc ce nouvel échangeur que je vais braser, je ne vais pas le faire de la même manière que le précédent, je vais faire des petites modifications. Déjà, je vais le braser avec de l’étain. Et pour plusieurs raisons. Première raison pour laquelle je vais braser cet échangeur cuivre avec de l’étain, c’est parce que le but est que ce système soit reproductible par tout bricoleur à la maison. Donc braser à l’étain, cela se fait avec un petit chalumeau au propane, et ce n’est pas tout le monde qui possède un chalumeau oxygène acétylène et des baguettes de brasure forte. Alors, ici, je ne vais pas utiliser de chalumeau propane, car cela me prendrais trop de temps, je vais utiliser le chalumeau oxygène acétylène, mais, je vais tenter de le faire à l’étain. Et l’autre raison, c’est lorsque j’avais effectué mes brasures fortes, pour des baguettes cupro posphore, il faut chauffer beaucoup plus, vu la taille des réduction, il faut chauffer sur une largeur de 4 centimètre, et, faire avancer pour faire tout le tour. Donc pour cela, j’ai été obligé de chauffer beaucoup, donc je chauffais beaucoup trop mon cuivre, et le fait de trop chauffer mon cuivre le rendait poreux.  Donc pour solutionner cela, j’avais pensé prendre des baguettes en argent. Mais les baguettes en argent, une baguette, c’est 10€ pièce. Je crois qu’il m’en faut 3 pour faire un échangeur, donc j’ai préféré oublier l’idée. Donc cela sera fait avec de l’étain. C’est la première différence. Et ensuite, deuxième différence, la dernière fois, j’avais soudé mes raccords pour raccorder l’eau froide et l’eau préchauffée sur le tube cuivre. C’est-à-dire que j’avais fait un arrondis sur le raccord, et j’était venu le braser sur le tube cuivre. Cette fois ci, je vais faire différemment, et regardons ensemble comment je vais procéder. Sur un petit dessin, j’ai représenté le tube extérieur et le tube intérieur. Intérieur en violet et extérieur en orange. Et ma réduction, je vais la positionner dans le tube extérieur, et elle va venir se poser contre le tube intérieur. Et sa, c’est pour une question de répartition du flux d’eau. C’est-à-dire que l’eau qui va entrer, elle va se répartir de chaque coté du tube intérieur, elle va se répartir tout au tour, et cela va créer une certaine turbulence au tour du tube intérieur de manière à ce qu’il y ai un mélange pour récupérer un maximum de chaleur. Voila, donc maintenant, je vais passer à la réalisation, donc première étape, limer le petit poinçon qu’il y a à l’intérieur de la réduction pour passer celle-ci complètement au tour du tube. Deuxième étape, je vais percer pour mettre mes raccords, et une fois que tout sera assemblé, je vais braser le tout avec de l’étain. Allé, c’est parti. Alors dans la mesure où il me reste un morceau de cuivre en diamètre 52, que je n’en ai pas l’utilité, et que je n’aime pas gâcher. Je vais donc l’utiliser pour faire quelque chose que vous m’avez suggéré dans les précédentes vidéos, c’est-à-dire que je vais couper ce tube, et je vais faire des bandes de 2mm que je vais souder sur le tube intérieur pour faire des ailettes, et augmenter la surface d’échange. Alors je vais couper des petites bandes de tube cuivre, mais cela va être assez difficile dans le sens où mes bandes ne doivent vraiment pas être épaisse, car un tube extérieur en diamètre 52 à un diamètre intérieur en 50mm, le tube intérieur est de diamètre 42, ce qui signifie que je n’ai que 4mm entre mes deux tubes de chaque coté. Ce qui veut dire que pour être sur que mes ailettes passent, mes bandes doivent faire maximum 3mm. Là, ma première bande, c’est compliqué d’avoir 3 mm. J’arrive parfois à 6mm juste parce que j’ai bougé avec mon outil. Je vais donc essayer avec la disqueuse, mais si avec la disqueuse je n’arrive pas à obtenir ces 3mm maximum, je laisserais tomber, car si mes ailettes font plus que 3mm, je ne pourrais plus emboiter mon tube dans l’autre, donc il n’y a plus d’échangeur thermique, et je ne suis pas métallier, je n’ai pas de machine pour couper des bandes de 3mm proprement. Alors j’ai réduis en lamelle une bonne partie du morceau de tube de cuivre, maintenant, c’est extrêmement difficile d’être régulier, et surtout, il y a énormément de petits bouts qui sont coupant, tranchant, c’est dangereux. Il est également très compliqué d’être régulier. Là, maintenant, je vais essayer de les souder, mais surtout j’espère que le tube intérieur va encore pouvoir passer dans le tube extérieur. Nous allons voir. Cela ne vas pas s’emboiter car il y a trop d’endroit où je suis à plus de 4mm, il faudra que je reprenne tout l’ensemble pour le meuler. C’est un travail de fou. Je vais essayer, mais, il est clair que pour un système définitif je ne mettrais pas d’ailettes. Maintenant, je vais tout de même faire le test pour voir ce que cela donne et voir si cela apporte réellement un gain.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  NE METTEZ JAMAIS LES CLÉS DANS LA BOITE AUX LETTRES

Bon, je viens de remplir mes bouteilles de gaz d’oxygène et acétylène, c’est 120€, j’ai essayé de souder des ailettes, les fameux bouts que j’ai coupé. Il s’avère que c’est extrêmement compliqué, il faudrait que je prenne le temps d’ébavurer chaque petit bout coupé pour ensuite le décaper pour ensuite le positionner et ensuite le souder. Concrètement, c’est très compliqué, et à part vider inutilement des bouteilles de gaz à 120€, c’est tout ce que je vais gagner. Donc non, il n’y aura pas d’ailettes sur mon échangeur. Si certaines personnes veulent faire un échangeur et mettre des ailettes dessus, très bien, mais sur le mien, il n’y en aura pas. J’ai essayé, mais la seule chose que j’arrive à faire, c’est respirer de la poussière de cuivre avec la disqueuse, me couper avec les écharnes de métal, et utiliser inutilement du gaz. Cela prend en plus de sa énormément de temps. Et à la manière dont cela se colle sur le tube intérieur, je sais d’avance qu’il y a des endroits où cela sera trop et que cela ne rentrera pas dans le tube intérieur.

Mon échangeur une fois soudé, je vais le remplir d’eau pour voir si j’ai des fuites ou pas. Il est encore chaud, donc cela va certainement fumer un peu. J’ai d’un coté monté ma pompe à épreuve, et de l’autre coté, j’ai monté un flexible avec une vanne et un mano, ainsi, dés que l’eau va couler, je vais fermer et le faire monter en pression. Donc j’ai maintenant mis 10 bars de pression dans l’échangeur pour le test.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  LE DISJONCTEUR, FONCTION MAGNÉTIQUE CONTRE LES COURT CIRCUITS

Remarque concernant les piquages pour l’arrivée d’eau, je les ai fait avec des baguettes cupro phosphore, car lorsque j’ai fait mes trous dans le tube, ces trous étaient un peu trop large, et j’avais peur que l’étain  ne puisse pas boucher tout l’espace qu’il y avait à boucher. Et pour les réductions, je les ai soudées à l’étain, cela s’est très bien passé. Là, il n’y a pas de fuites, maintenant, je vais démonter cela pour aller l’assembler avec le premier échangeur sur la salle de bain. Voila, j’espère que cette vidéo vous aura plue, et je vous dis à tout de suite pour la suite avec 2 échangeurs cuivres.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.