récuperation chaleur eau usée #24 autre situation de mesure 2éme a la douche

Lien pour obtenir le guide gratuit sur les joints de plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

 

Transcription texte récupération chaleur sur eaux usées d’une douche, second à la douche résultats :

Salut, alors aujourd’hui je vais lancer un test sur le système de récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche. C’est un test qui va être différent des deux précédents, car avant, je lançais les test avec un système qui avait été réchauffé par l’air ambiant toute la nuit, donc le système démarrait avec une température globale d’environ 20 degrés. Là, je vais lancer un test avec un système froid, je viens de chasser toute l’eau qui était à 20°C, simulant ainsi qu’une douche avait déjà été prise.  Donc je vais tester le système comme si j’étais le 2éme utilisateur à prendre une douche.  Donc l’arrivée d’eau sera déjà froide, et la température va augmenter. Et l’idée c’est de voir ce qui se passe.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Pose de la cuisine, partie 1 les meubles bas

Donc comme dans la vidéo précédente, je vais lancer l’enregistrement des mesures, et je rajouterais par-dessus ma voix pour commenter cela. Allé, c’est partis. Je rafraichis les colonne Excel et sa commence. Je commence à prendre la douche, donc le débit d’eau froide est à 0 litres par heure, car je commence par ne tirer que de l’eau chaude, et tout de suite, je réduis pour régler la température, et nous avons un débit d’eau froide qui monte à 62 litres par heures. Donc on a une montée progressive de la température en sortie d’échangeur. Mais c’est une montée qui est progressive, cela ne se fait pas d’un coup, donc je ne me brule pas, j’ai juste à tourner légèrement mon robinet vers l’eau froide, et cela suffit.

Et là, en instantané, la puissance récupérée est de 1105W, 16.5°C en sortie d’échangeur, puis 1294Watt, la nous avons une récupération qui est très importante. 1378Watt. Alors que l’échangeur n’est pas en version définitive, je veux le faire plus gros.

Là, maintenant, la courbe redescend un peu, oui, c’est parce que j’ai mis de l’eau chaude à 100% dés le début, donc il y a eu un peu plus à récupérer pour l’eau froide. d’où le petit pic puis cela se rentabilise. Et maintenant, nous avons environ 700 watt de récupération en instantané, cela baisse un peu, 612 watts. On voie aussi sur les courbes la températures au siphon qui diminue, et on voie aussi le débit d’eau froide qui diminue également, car je ne suis pas le seul utilisateur à puiser de l’eau froide à ce moment là dans la maison. là, 29 litres par heure, je n’ai plus de pression du tout, mais on voie que même avec peu d’eau qui arrive, le système continue a bien fonctionner, et on récupère encore 350Watts. Le débit reviens, je suis à nouveau seul à consommer de l’eau.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  récupération chaleur eau usée #20 Calculer une puissance sur l'eau P=QmCDeltaT

Maintenant, 4,94°C en entrée et 12,63°C en sortie et 655Watt, la récupération est importante, alors que le système a vraiment matière a évoluer beaucoup plus. Concernant la chute de température entre le siphon et la sortie de l’échangeur, on ne chute pas beaucoup, seulement 3°C. Et si les delta T sont différent, cela s’explique parce que le débit des eaux usées correspond au débit d’eau froide + le débit d’eau chaude sanitaire, et ce débit est donc plus important que juste le débit d’eau froide. Cela explique donc que l’on ai un écart de température plus important sur le secondaire de l’échangeur avec l’eau froide. Nous avons moins de débit sur l’arrivée d’eau froide, donc on a un écart de température entre l’entrée échangeur et la sortie échangeur qui est plus important que sur les eaux usées.

Et donc tant que nous avons encore une température de sortie des eaux usées qui reste élevée, nous avons encore un potentiel de récupération qui reste très élevé. Là, 32.5°C pour la sortie des eaux usées, alors que l’arrivée d’eau froide est à 4.38°C, la différence entre ces deux températures, c’est ce que nous pouvons encore récupérer, c’est le potentiel de d’amélioration de ce système de récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche. Et là, juste avec 3 degrés de récupérés, cela conduit à 690 Watts de récupérés en instantanés. Voila donc maintenant la douche continue, les valeurs continuent d’évoluer, et je n’ai plus grand-chose à ajouter en commentaires sur ce sujet, donc je vais mettre le reste de la vidéo en accéléré, on pourra toujours voir le temps qui avance et les températures qui évoluent, voila donc je vous laisse avec la fin de cette mesure, et à tout de suite pour la vidéo suivante.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.