récupération chaleur eau usée #11 construction de l’échangeur V2 00 en cuivre

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte récupération chaleur eau usée #11 construction de l’échangeur V2.00 en cuivre :

Récupération de chaleur sur les eaux usées d’une douche, système version 2. Système version 1, j’ai construit un échangeur qui me permettait de récupérer la chaleur sur les eaux usées d’une douche avec du PVC pression HTA. Cela s’est avéré un échec car je ne récupérais seulement 1°C, mais je n’ai pas dis mon dernier mot, donc je vais laisser tomber le PVC pression HTA, et nous allons passer sur un autre matériau que j’ai commandé et que je viens de recevoir, du cuivre, j’ai reçu du cuivre en diamètre 42 et du cuivre en diamètre 52. Vous connaissez peut être le prix du cuivre en diamètre 14 ou 16, donc je vous laisse imaginer dans ces diamètres.

Sur le système version 1, j’avais prévu des tés et des réductions à chaque bout pour raccorder l’alimentation d’eau, pour le système version 2, cela va être la même chose, en cuivre, sauf que je ne vais pas mettre de tés, car les tés coutaient vraiment très chère, presque 40€ pièce. C’est juste inabordable. Donc à la place, je vais mettre une réduction à chaque bout, et, des mamelons que je vais souder directement sur le tube.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Comment poser du parement imitation pierre?

Bon, action, je vais travailler ce tube cuivre et construire cet échangeur, et je vais vous montrer comment je vais faire, et tout vous expliquer. Je commence par couper mon tube cuivre diamètre 42 à 1 mètre pour que la longueur soit équivalente à l’échangeur précédent et s’adapte à la place. J’ébavure mon tube. Grace aux réductions, je vais positionner le Ø52 au tour du Ø42, mais pour cela, il faut que je supprime le poinçon qui bloque le tube au fond de celle-ci. C’est exactement comme pour le cas du PVC pression. Il y avait une collerette, ici, c’est un poinçon que je vais devoir limer. Ainsi, je pourrais glisser la réduction tout le long du tube de 42. Je vais pouvoir emboiter les tubes et faire mes brasures sur les réductions. L’eau usée passe au centre, et l’eau froide d’alimentation passe au tour, entre les deux tubes. Pour un échangeur de 1m sur le 42mm, il me faudra 86 centimètres sur le diamètre 52.

Mes deux tubes s’emboitent maintenant parfaitement, je vais donc devoir faire des piquages, et positionner des mamelons sur les piquages cuivre. Mais, gêné par l’arrondi de mes tubes, je vais limer les mamelons pour qu’ils adaptent parfaitement la forme du tube. Avec la lime, je n’arriverais pas à obtenir l’arrondi parfait du tube, donc je vais positionner de la toile émeri sur le tube et en frottant mon raccord dessus, le raccord va naturellement prendre la forme arrondie du tube. Le raccord laiton épousant parfaitement la forme de mon tube, je vais pouvoir percer celui-ci faire un piquage et ensuite les souder sur le tube extérieur.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  clé usb ampèremètre voltmètre, un petit objet pratique pour arduino

Sur cet échangeur, je positionnerais mes piquages à 180° l’un de l’autre, et nous verrons plus tard pourquoi. Les piquages tracés, je les pointe à l’aide du pointeau. Et maintenant, avec plusieurs jeux de fraises, je vais fraiser et faire mon piquage. J’ai des fraises à un seul diamètre, et j’ai aussi des fraises étagées.

Quelques précisions par rapport au matériau utilisé, c’est du 52 pour le tube extérieur et du 42 pour le tube intérieur, J’aurais pu prendre du cuivre en diamètre 40, mais le plus gros problème est qu’il est très difficile de se procurer des tubes cuivres dans ces diamètres, il est également très difficile de se procurer la réduction correspondantes dans ces diamètres. Et chez le fournisseur qui m’a fournis les réductions, les réductions 52/40 n’existaient pas. Mais entre ma commande et ma réception, j’ai cherché et vu que cela existait, donc pour une prochaine version, l’échangeur ne sera pas en Ø42, mais en Ø40.

Car mon problème sera d’adapter le diamètre 40 de PVC au diamètre 42 de cuivre. Et je vais devoir utiliser des manchons souples coutant assez chers. Donc concrètement, au moment ou je construis la version 2.0, il y a déjà la version 2.1 qui est en préparation dans ma tète.

Les trous des piquages percés et limés, j’utilise un stylo ébavureur très pratique qui me permets en l’inclinant d’aller nettoyer la partie intérieur du tube, la bavure sur le coté intérieur.

Voila, mon échangeur est maintenant prêt à être brasé, et lorsqu’on regarde dans les piquages, nous voyons qu’il y a un espace entre les tubes pour le passage de l’eau froide qui est beaucoup plus important que sur l’échangeur précédent. La vitesse de passage plus faible, l’eau aura plus le temps de se réchauffer.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Joint caoutchouc vs joint fibre, le test, et 1000 abonnés

La suite dans la prochaine vidéo ou je vais braser cet échangeur.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.