Plomberie Faire un piquage sur un tube cuivre

Erratum, Utiliser le chalumeau pour percer fragilise le tube, utiliser un pointeau et des mèches.

Cette vidéo explique comment faire un piquage sans extrudeur

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte faire un piquage sur un tube cuivre :

Quand on fait des travaux, il peut arriver parfois que l’on ai besoin de raccorder un tube sur un autre tube. Par exemple, on construit une salle de bain, il y a des canalisations de chauffage qui passent, et on veut se raccorder dessus pour brancher un radiateur par exemple.

Dans ces cas là, deux solutions se présentent à nous, soit on prend un té, on coupe notre tube, on insère le té sur la canalisation et on vient raccorder notre nouveau tube sur ce té.  Mais parfois, ce n’est pas si évident à faire que cela. Je pense par exemple si on a une pièce avec les canalisations qui circulent dans la pièce et sont prisent dans les murs à chaque bout de la pièce. Dans ce cas, couper le tube, cela sera possible, mais pousser les canalisations de chaque coté pour écarter, insérer le té d’un coté et de l’autre, des fois, ce n’est pas toujours possible.

Dans ce cas, une autre solution se présente à nous, faire un piquage. Prenons pour l’exemple un tube de diamètre 14 que je vais raccorder sur un tube de 18mm. Donc pour faire un piquage, je ne vais pas mettre de té, on va directement faire un trou, et raccorder notre tube sur le diamètre 18mm. Cette solution présente plusieurs avantages, premièrement, nous aurons moins de soudures, car, ici, j’ai un té en Ø18, donc cela veut dire que pour raccorder mon diamètre 14, j’aurais déjà 2 soudures pour raccorder le té sur la canalisation en 18, ensuite, il me faut une réduction, ce qui fait encore 2 soudures pour piquer le Ø14. Au minimum, j’aurais 4 soudures.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  les frises pour la faïence coûtent beaucoup trop chère, quelles alternatives?

Alors que si je fais un piquage, j’ai juste à faire un trou, et je raccorde mon tube cuivre de 14mm dessus. Donc une seule soudure.

Il y a également des cas où il est juste aberrant de mettre des tés et réductions, j’ai dans les mains un tube cuivre en diamètre 52 (oui, cela n’arrive pas tous les jours) mais je ne vais pas couper mon tube, mettre un té en 52, et mettre une enfilade de réductions pour raccorder un tube en diamètre 14 dessus. Non, la meilleure solution sera de percer le tube en 52 et de piquer dessus directement le diamètre 14mm.

Donc pour faire un piquage, il y a plusieurs techniques, déjà, soit on a un appareil à piquage qui va nous faire un piquage à bords relevés, mais c’est une machine que je n’ai pas avec moi. Donc on va voir une autre solution permettant également de faire un piquage. Et pour cela, nous allons utiliser des fraises, donc soit des fraises étagées où, dessus, on peut voir les différents étages pour chaque diamètre. Mais j’ai aussi d’autres fraises où, on aura un seul diamètre par fraise. Alors, il n’y en a pas une qui est mieux que l’autre, cela dépend vraiment de la situation dans laquelle on va les utiliser. Par exemple, là, je suis sur un diamètre 18mm cuivre, je préférerais utiliser les fraises étagées, car elles sont plus pratiques et permettent d’aller plus vite. Mais, cela n’est pas toujours possible, car sur un tube cuivre en 18mm, si je veux percer au diamètre 14mm, la pointe de ma fraise va toucher le fond du tube avant que j’ai atteint le diamètre 14mm (enfin diamètre 12 intérieur). Donc c’est bien d’avoir aussi une fraise pour un seul diamètre.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Soudure, brasure forte, brasure tendre, quelle différence ?

Si vous voulez plus d’informations sur ces produits, ce sont des fraises que j’ai commandées sur le site monoutillage.com Mais déjà, avant d’utiliser les fraises, on va devoir percer notre tube. Et pour cette opération, on va utiliser le chalumeau. Je vais régler sur mon chalumeau oxygène acétylène un petit dard, et avec ce petit dard, je vais percer le tube cuivre. En quelque secondes de chauffe, je perce le tube cuivre. Maintenant, je vais attendre que cela refroidisse et je vais mettre un coup de fraise. Dans ma situation, je vais piquer un tube de diamètre 14mm, ce qui signifie que c’est un tube de diamètre 14 extérieur et de diamètre 12mm pour la partie intérieur. Donc je vais utiliser une fraise de 12 mm.

La fraise étagée sera trop longue pour réaliser ce percement, c’est dommage car elles sont plus pratiques et vont plus vite, donc je vais l’utiliser pour percer juste le début, et je viendrais finir mon trou avec une fraise classique de 12mm. Le seul inconvénient de cette technique est qu’en perçant, on vient mettre des résidus dans le tube, et cela peut endommager certains équipements fragiles. Maintenant, avec un aimant, un aspirateur, on peut certainement pouvoir nettoyer un peu et réduire la quantité de résidus.

Mon tube maintenant percé, je vais le nettoyer avec de la toile émeri. Et ensuite, à l’aide d’un stylo ébavureur, je vais éliminer la petite bavure qui se trouve à l’intérieur de mon tube et qui peut perturber le passage de l’eau. Idem sur mon tube en Ø14, je vais éliminer la bavure qui perturbe le passage de l’eau.

Maintenant, lorsqu’on procède de cette manière, ce n’est pas tout à fait pareil que lorsqu’on fait un piquage à bords relevés avec un appareil qui va extruder le tube principal pour faire un petit bord enrobant le tube piqué. Donc si on regarde nos tubes, lorsqu’ils se touchent, on observe un trou de chaque coté du fait de la forme ronde des tubes. Donc pour éliminer ce phénomène, je positionne de la toile émeri sur un tube du diamètre de mon cuivre recevant le piquage. Et dessus, je frotte mon tube à piquer afin de lui donner la forme arrondie, ce qui me permet d’obtenir un piquage sans trous à boucher.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE CENTRAL, LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES QUI EXISTENT

Maintenant, je vais nettoyer les pièces pour les braser.

Pour la brasure, le problème est qu’il me faut 3 mains, car j’ai le chalumeau d’une main, le tube de l’autre, et il faut aussi que je tienne ma baguette. Pour cela, il existe des outils tels que le positionneur de tube qui va pincer le premier tube, pincer le deuxième, et qui va les maintenir dans la bonne position pour les souder. Mais il est également possible de faire sans cet outil, et c’est ce qu’on va voir tout de suite.

Avec le chalumeau oxygène acétylène, sur mon tube, je vais déposer une petite goutte de métal d’apport, ensuite, je positionne ma pièce et fait fondre cette petite goute de métal d’apport pour qu’elle colle et maintienne les deux ensembles (je réalise un pointage de mes pièces). Une fois ma pièce pointée, de l’autre coté de mon tube, je peux chauffer et réaliser mon cordon de brasure qui fait tout le tour, et ainsi je réalise mon piquage.

Je ne dis pas que cette solution est la meilleur, mais lorsqu’on a pas d’appareil à piquage, avec des petites fraises, étagées ou pas selon la situation, on parviens à faire un petit piquage correcte qui fait le job, et surtout, nous n’avons pas mis de tés avec minimum 4 soudures. Une seule soudure avec le piquage.

Je viens de faire un piquage avec le chalumeau et j’ai fait une brasure forte, et on m’a toujours dit que ce n’est pas possible de le faire avec une petite lampe à souder et de l’étain. En théorie, l’étain serait trop fluide pour boucher le trou du piquage. Mais je suis curieux, et j’ai envi de tester. Et si cela vous intéresse de savoir, cela sera le bonus de cette vidéo, vous avez juste à cliquer, me laisser votre prénom et votre email, et cela vous permettra d’accéder à la vidéo bonus de celle ci.

Et je vous dis bon courage pour vos travaux, et à plus tard, salut.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.