MONTAGE ET AVIS DE LA FRAISEUSE CNC T8

La Fraiseuse CNC T8 commandée par ordinateur est une machine vendue par le site gearbest pour un prix aux alentours de 150€, je me la suis procurée, et voici la vidéo de montage de cette CNC T8, avec un premier avis suite au montage.
1.30 : montage de la CNC T8
19.30 : câblage de la CNC T8
28.55 : avis aprés montage de la CNC T8

…………………………………………………………………………………………………

Lien gearbest CNC T8

Lien Imprimante 3D Créality CR-10

Lien du schéma électrique de câblage

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte montage de la fraiseuse CNC T8 et avis :

Salut, alors aujourd’hui, dans cette vidéo, on va parler de cette machine qui est une graveuse CNC, donc, c’est une machine a commande numérique, et c’est une graveuse tout en métal et qui va nous permettre de pouvoir faire des choses qui sont intéressantes telles que faire des gravures sur du bois, sur du plexiglas, alors, cela va surtout être intéressant lorsque l’on veut faire de la domotique, et qu’on souhaite avoir des boitiers propres, lorsqu’on a des découpes d’écrans qui sont carrés, bon, lorsque c’est fait a la main, bon… ce n’est pas toujours régulier. Donc je pense que la graveuse CNC T8 va être très utile pour cela. Et puis, également, c’est une machine qui va nous permettre de faire des circuits imprimés.

Alors, dans cette vidéo, on va surtout voir comment monter cette machine. C’est-à-dire que c’est un kit qui vaut 150€. Une telle machine pour 150€, ce n’est vraiment pas chère, le seul truc, c’est qu’elle n’a pas d’instructions de montage. Donc cette vidéo va être une vidéo d’instructions de montage, comme cela, si vous achetez cette machine, vous baser sur mon expérience et mes galères pour pouvoir l’assembler beaucoup plus vite, et cela fera un mode d’emploi.

Allez, tout de suite, on va passer au déballage de la machine et a l’assemblage. Alors, je tiens a préciser que, pour moi, c’est la première fois que je fait cela, le seul assemblage que j’ai réalisé avant, c’est l’imprimante 3D Créality CR-10. Et il fallait juste visser la partie supérieur sur la partie inférieure, c’est tout. La, c’est une machine qu’il faut monter entièrement, et on va voir ensemble comment faire.

Nous avons dans ce colis 4 boites en carton. L’ensemble est assez lourd, c’est un colis qui fait 6Kg tout de même. Vu que tout est en métal, cela fait un certain poids. On a le plateau de gravage, puis on a des axes, encore des axes, et enfin on a le cadre constitué de morceaux d’aluminium. Ensuite, dans les boites, dans l’une on va trouver 3 moteurs pas a pas qui correspondent aux axes X, Y et Z et également, un moteur de fraisage. On va ensuite trouver des connecteurs, des fils pour connecter les moteurs. De la visserie, un câble USB pour raccorder la machine a l’ordinateur, et la fameuse carte qui permet de commander la machine et les moteurs pas a pas. Donc c’est en fait un arduino avec par-dessus un sheild moteurs avec 3 platines drivers pour commander les moteurs pas a pas, et également un relais pour commander le moteur de fraisage.

Dans la boite suivant, on va trouver des pièces d’aluminium qui constituent la structure de la fraiseuse CNC, et également des plaques de plexiglas, et il me semble qu’il s’agit des plaques protégeant le sheild moteur arduino, et la carte arduino pour éviter qu’on risque des faux contactes avec les soudures et grille la carte. Et ensuite, on va avoir de la visserie et des équerres en grande quantité, et l’une des grandes particularités de la fraiseuse CNC T8, c’est que tout est en métal. Parce qu’il y a d’autres fraiseuses CNC où les équerres sont faites de plastic imprimé en 3D. Seulement, une fraiseuse CNC, c’est un axe qui tourne très vite, il y a beaucoup de vibrations, et, je me sens plus rassuré avec des équerres en métal que des équerres en plastique qui seraient moins rigides.

On va également trouver des pièces permettant de contrôler les axes X, Y et Z de la machine CNC T8.

Et tout un tas de visses supplémentaires qui vont nous permettre d’assembler les fameuses tiges de métal. Et également, on va trouver deux transformateurs, l’un en 12 volts pour l’arduino et le sheild moteur, et les moteurs pas a pas, et un second transformateur qui lui va alimenter le moteur de fraisage de la CNC T8.

Alors, faites bien attention lorsque vous commandez, ne faites pas la même erreur que moi, j’ai commandé avec des prises américaines qui sont différentes et prévues pour un branchement en 110 Volts. C’est-à-dire que pour faire fonctionner la machine, je vais devoir trouver un transformateur 220Volts 110 Volts car je suis en Europe. Alors, la partie moteur et électronique, cela viendra après, on va déjà commencer par la structure. Déjà, pour les barres, on peut voir qu’il y a deux tailles de barres, 4 barres courtes, et 3 barres longues. Don je pensais que  les 4 barres courtes correspondaient au plateau, et les 3 barres longues a la partie verticale, mais je réalise que je me suis trompé lors du montage, j’aurais du mettre 2 barres longues sur la partie inférieur, et 2 barres courtes  pour la partie supérieur. On va ensuite trouver des pièces qui vont permettre de faire pivoter le plateau d’avant en arrière, on peut voir que sur l’une, il y a 4 trous pour le moteur pas a pas, il s’agira de la platine arrière, l’autre platine ira a l’avant. Pour les positionner parfaitement sur la structure, je vais mesurer le milieu de chaque pièce pour pouvoir centrer correctement l’ensemble.

Pour les écrous de fixation, il y aura des systèmes d’auto blocages qui vont bloquer les visses BTR dans les rails. Et lors du serrage, la pièce arrière tourne, et viens se bloquer dans le rail, et ainsi serrer la platine correctement contre le rail. Alors, concernant les BTR, il y en a plusieurs types, Mais de manière a ne pas les confondre, elles sont bien identifiées dans des sacs différents qui vont avec les pièces a assembler correspondant. Certaines iront avec certaines pièces, et les plus nombreuses iront pour le serrage de la structure. Celles qui nécessitent une clé de 3mm. Vu la taille des trous dans les équerres, je suppose que les rondelles servent a assembler et fixer les équerres a la structure de la CNC T8, car ces trous sont un peu larges. Donc, la, j’ai mis les 4 équerres pour assembler le carder horizontal, puis, je remarque 4 petites équerres et 4 pieds en caoutchouc, je ne sais pas si cela est fait pour aller avec, dans le doute je garde les équerres pour plus tard. (elles servent effectivement a autre chose plus tard). Nous avons ensuite 2 pièces d’aluminium qui sont assez longues, et leur longueur correspond a celle du plateau, donc elles vont se fixer sur le plateau car c’est elles qui vont permettre de le faire coulisser correctement. Nous avons maintenant la base, je vais désormais assembler la partie supérieure. Donc nous avons maintenant une structure qui ressemble a quelque chose, mais je réalise que le plateau coulissant ne passe pas. Donc je me suis trompé, ce ne sont pas les barres qui sont trop longues. Je vais devoir inverser les barres longues avec les barres courtes.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  CARRELAGE TACTILE SANS CONTACT! LA DOMOTIQUE À 2€ (vidéo 2)

Il y aura certainement besoin de faire des petits ajustements de serrage finaux, car cela bloque un peu a certains endroits lorsque je fais coulisser le plateau et qu’il arrive en position finale. Alors sur les photos de la machine, j’ai pu voir qu’il y a 2 plaques d’aluminium qui se ressemblent, et il ne faut pas confondre, car certaines vont maintenir l’axe des X, et l’autre, l’axe des Z.

Je construis maintenant le chariot qui supporte le moteur de fraisage. Les petites équerres en inox du début servent en fait à l’assembler. Donc nous avons maintenant la partie qui va venir en vertical sur la machine, et qui va coulisser de gauche a droite. Sur cette platine, on aura des trous pour recevoir la montée et descente de l’axe des Z, et sur l’autre pièce, on aura le moteur de fraisage.

On va aussi avoir des entretoise qui s’assembleront avec les petites visses BTR du début.

Sur les photos, la structure est assemblée ainsi, maintenant, il me semble qu’il y a un problème car le chariot est avancé jusqu’au bout sur l’axe des y, et si la pointe de gravage descend, on ne pourra pas exploiter pleinement la surface du chariot, une partie semble inutilisable.

Je vais tenter une solution alternative pour récupérer le petit 1.5 centimètre  manquant, je vais décaler les équerres verticales de 90 degrés, ce qui va permettre de reculer la partie verticale.

Avec cette inversion, on peut descendre et se retrouver en dehors du plateau des deux cotés, ce qui semble désormais correcte. Maintenant je vais passer aux axes moteurs. Il y en a 3, 2 longs, l’un pour les X, un pour les Y, et le court correspond aux Z. Je suis juste actuellement embêté car il y a une pochette de pièces avec des ressorts que je ne sais pas où positionner. On va avoir des roulement a billes qui vont laisser tourner librement l’axe. Sur le plateau, on va trouver une pièce de jonction fixe qui va faire que lorsque l’axe tourne, le plateau avance ou recule. Et a l’arrière, on aura un coupleur, puis le moteur pas a pas qui se trouvera derrière. On va trouver une pochette de visses un peu plus longues, qui vont correspondre au roulement a bille, car autrement, les autres seraient trop courtes.

Pour le roulement a bille, il faudra une toute petite clé alene pour coupler l’axe sur le roulement. Et de l’autre coté, on a le coupleur qui vient sur le moteur pas a pas. Voila pour le premier moteur. On va répéter l’opération pour le moteur pas a pas suivant. Et dernier axe, le petit, celui des Z. Le dernier moteur sera légèrement  surélevé grâce  a des entretoises et des petites BTR. Maintenant, je positionne le dernier moteur, le moteur de gravage. Concernant les visses, il faudra les plus grosses et les plus courtes, car cela risque de gêner le rotor. Et maintenant, concernant la partie mécanique, c’est terminé, maintenant, il va juste rester la partie électrique.

Brancher les moteurs sur l’arduino. Maintenant, dans la phase électrique, il va y avoir des soudures a réaliser. Donc nous avons des connecteurs, et ces connecteurs vont devoir être raccordés aux fils électriques. Déjà, une bonne chose, nous avons exactement les mêmes couleurs sur les fils du moteur que sur les fils du connecteur, et une autre chose que je trouve pratique, les connecteurs sont raccordés ensemble, car sinon, on peut douter sur les raccordements, et se dire, le noir est il a coté du vert, ou du bleu, et lorsqu’il faut se raccorder sur le sheild moteur arduino, on ne sait pas forcément. C’est donc une bonne chose, il va juste y avoir les soudures a réaliser. Maintenant, je trouve juste dommage que dans le kit, ils n’aient pas fournis de gaine thermo rétractable. C’est juste dommage, au prix que cela coute, cela aurait permis de masquer correctement les soudures. Voila, donc j’ai réalisé mes 4 épissures. J’ajoute un petit peu de gaine thermorétractable par-dessus, et je vais réaliser cela pour chaque moteur pas a pas. Même opération pour le moteur de fraisage, sauf qu’on a que 2 conducteurs. Pour le moteur, nous avons des cosses qu’il va falloir souder sur le câble fournis. Il ne faut pas oublier de passer les caches en plastique avant. Une fois la soudure réalisée, je vais serrer les cosses sur l’isolant du fil électrique. Et j’ai désormais deux conducteurs qui peuvent se raccorder sur le moteur de fraisage. Concernant la carte de contrôle, nous avons la carte arduino avec par-dessus le sheild moteur, et a coté le relais qui contrôle le moteur de fraisage. Toutes ces pièces viennent s’assembler parfaitement sur la plaque en plexiglas dans les trous prévus a cet effet. Seule petite remarque, les entretoises, elles sont positionnées de maniére a ce que la plaque du dessus vienne et recouvre le sheild moteur arduino. Très bien, seulement, si je souhaite brancher une alimentation directement sur l’arduino, je ne peux pas car il y a une entretoise devant le raccordement. Ma carte moteur va venir se positionner sur la structure de ma CNC T*, sur le coté, et par rapport a cela, je vais déterminer une longueur de fil qui va permettre a la machine de bouger, l’axe Z de descendre, et d’avoir suffisamment de jeu sur le raccordement du relais. Maintenant que j’ai déterminé la bonne longueur de fil, à l’ endroit approprié, je vais couper juste la phase, car seul la phase va se raccorder sur le relais, la phase et le neutre, eux se raccorderont sur le connecteur. Et la phase se raccordera sur la partie puissance du relais, la partie ou il est écrit com, NO, et NC. Et puis, la partie qui arrive de l’alimentation ira sur le Com, qui signifie commun, et puis, la partie qui va au moteur, elle se raccordera sur le NO, qui signifie normalement ouvert. Un point important avant de souder les fils sur les connecteurs, il va falloir regarder sur les alimentations, et sur les alimentations, il est écrit que le négatif est au tour, et que le positif se trouve au milieu. Et c’est pareil pour les deux alimentations, il y a le logo sur chaque, donc sur les petits connecteurs, lorsqu’on va faire les raccordements, il ne va pas falloir qu’on se trompe. Je viens de faire biper les connecteurs, et le positif correspond a la petite patte qui possède une équerre. Donc sa, c’est le positif. Petite remarque concernant les connecteurs, je trouve dommage qu’on ai des connecteurs identique pour les deux tensions. Il aurait été bien d’avoir des connecteurs différents pour chaque tension, cela aurait évité de se tromper, il aurait fallu des détrompeurs. Don j’ai fait un petit repérage, mais nous pouvons toujours nous tromper. Donc le 24 volts sera branché en direct, il y a un petit interrupteur, cet interrupteur sera sur le 12 volts, parce que lorsque j’allumerais l’interrupteur, cela alimentera la carte arduino, et une fois que la carte arduino sera alimentée, elle alimentera le relais qui fermera le 24 volts. Donc il s’agira de l’interrupteur général. Et donc pour faire ces raccordements, il me reste un peu de rab de câble que je vais pouvoir utiliser. Le positif sur l’interrupteur, et maintenant, l’autre parti du positif sur l’autre parti de l’interrupteur. Voila, les soudures sont faites, maintenant, nous allons avoir le retour du câble qui va venir se connecter sur le retour de la carte moteur. Pour réduire l’encombrement, dans la mesure ou la carte moteur dépasse, je vais la positionner du même coté que le moteur pas a pas qui dépasse. Si je mets le sheild moteur de l’autre coté, cela élargis encore l’emprise de la machine, le volume. L’importance de repérer le positif et le négatif arrive maintenant, car sur le sheild moteur arduino de la machine CNC, il faut que je connecte le négatif d’un coté, et le positif de l’autre. Je branche l’alimentation 24 Volts sur le commun du relais, et le plus qui va au moteur sur la borne NO du relais. Pour ceux qui ne veulent pas se tromper sur le raccordement électrique de cette machine, en dessous de la vidéo, vous trouverais un lien, il vous suffit de laisser votre prénom et votre email, et je vous envoie gratuitement par email le schéma de la machine. Concernant le connecteur qui permet de raccorder la platine relais a la platine moteur arduino, on va trouver un fil blanc, et un gris et un violet. Le gris et le violet sont ensemble, le blanc est séparé. Sur le sheild moteur, si on regarde, on va trouver des connecteurs bleu et jaunes. Et sur le tout premier, il va être écrit 5 volts et GND. Donc les 2 conducteurs ensemble vont se raccorder dessus, le violet sur le 5 Volts, et le gris sur le GND. Alors, le bleu correspondra au 5 volts, et le jaune corrrespondra au GND. Et pour le blanc, le fil signal, lui va se raccorder sur un autre PIN, un pin qui s’appel SPNEN, qui signifie spindle engaged. On peut voir sur le sheild moteur une petite résistance, c’est juste au dessus de la résistance.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  outillage pince ampèremétrique voltcraft vc330 monoutillage com

Ensuite, sur le relais, on va devoir raccorder ces 3 fils, le blanc en bas sur la borne signal, legris sur la borne négative qui se trouve au milieu, et la borne positive en haut. On va simplement les raccorder dans cet ordre. Le blanc sur IN, le gris sur DC-, et le violet sur le DC+ . Ensuite, nous allons raccorder les moteurs des différents axes. Donc les moteur qui se trouve a l’arrière de la machine correspond a l’axe des Y. Le moteur qui se trouve sur le coté, lui, c’est l/l’axe des X, et le moteur au dessus, lui, c’est l’axe des Z. Ensuite, lorsqu’on regarde note carte moteur, on va trouver un X qui sera écrit, également une lettre Y, et une lettre Z. Et concernant le connecteur, pour ne pas se tromper, nous allons toujours mettre le fil rouge du coté de la lettre. Et lorsque nous avons fait cela, nous avons terminé les raccordements. Maintenant, il va juste rester a mettre un peu d’ordre dans tous les fils électriques. Je vais prendre quelques riselans pour attacher mes fils car ils ne sont pas fournis. Mais en même temps, a 150€, on ne peut pas le leur reprocher. Et le dernier câble qu’il va falloir brancher, c’est celui qui se raccorde sur l’arduino et qui se raccorde sur l’ordinateur. Ce câble est également fournis. Voila, donc la, maintenant, le montage de la CNC T8 est terminé, elle est maintenant prête a être branchée a l’ordinateur, il suffira juste de paramétrer le logiciel, et tout sera bon. Ensuite, nous allons pouvoir lancer les gravures. Alors, cette vidéo sur le montage de la CNC T8, elle est terminée. Maintenant, je vais tout de même vous faire part de mon retour par rapport a cette machine, par rapport au montage de cette machine, parce que j’ai tout de même fait quelques petites bêtises, mais dans la mesure ou il n’y avait pas d’instructions de montage, c’est un peu normal.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Expérience tartre dans les canalisations, les déboucher au vinaigre

Alors, déjà, il faut bien faire attention a mettre des rails longs en bas, car j’avais mis tous les rails courts en bas, et il faut mettre 2 courts en bas et 2 longs en bas également. Ensuite, pour que le déplacement des parties en mouvement soit assez fluide, je conseillerais de commencer par serrer les parties qui sont en mouvement d’abord, et ensuite, par rapport  a ces pièces, une fois que le parallélisme est bon, et que tout coulisse bien, on va venir serrer la structure au tour, et c’est la structure qui va s’adapter a ces pièces, car si on force sur ces parties, on peut avoir un mauvais parallélisme, et cela frotte un peu. Donc commencer par le plateau coulissant, puis monter le cadre au tour, puis monter l’axe des X, puis monter le cadre au tour, et mettre l’ensemble sur la base. Egalement, par rapport aux photos, attention, on peut voir que la bonne façon de monter, c’est de reculer au maximum la partie verticale, l’équerre du fond doit se retrouver sur la partie arrière. En faisant le montage ainsi, la pointe de gravage peut utiliser toute la surface du plateau de gravage, ce qui n’est pas le cas dans le montage fait sur les photos. Ensuite, en terme d’avis concernant les matériaux, c’est une machine qui m’a l’air extrêmement robuste, il n’u a rien de branlant, je peux bouger, rien ne bouge, les équerres, aucune pièce imprimée en 3D, idem pour les roulements a billes, ce sont des roulements en métal, ce ne sont pas des parties imprimées en 3D, d’ailleurs, ce sont des roulements que je trouve d’une très grande qualité, parce que on a quand même 2 visses BTR permettant le serrage, et je ne pense pas que l’on ai besoin de roulements a bille d’une telle qualité sur une si petite machine, enfin aucune critique, c’est très bien, par contre, a choisir, j’aurais préféré des roulements a billes d’une qualité inférieur, mais, par contre, pour l’axe de fraisage, j’aurais préféré un mandrin d’une meilleur qualité. On a juste un petit coupleur avec une visse BTR d’un coté et une BTR de l’autre, donc cela maintient l’axe du moteur, or, et la même chose pour l’outil de fraisage, c’est des toutes petites visses, et j’imagine que si l’on commence un gravage, on va bien serrer la pointe pour pas qu’elle ne se desserre car la vitesse de rotation est grande vitesse de rotation, et je pense que ces visses vont rapidement s’abimer. Apres, cela dis, ils en ont tout de même fournis un de rechange, c’est très bien, mais je pense qu’on peut tout de même trouver un mandrin qui va se fixer mieux que cela et serrer de manière uniforme la pointe. Et, également, le fait de serrer et desserrer les visses, avec le temps, on risque d’abimer les pas de filetages. Après, il s’agit tout de même d’une machine qui est fournie avec 3 pointes de gravage. J’en ai une montée sur la machine, et il y en a 2 de rechange. Ce qui fait qu’on déballe sa machine CNC T8, on la monte, et on peut tout de suite commencer a graver, c’est assez pratique. J’ai trouvé qu’on avais beaucoup de visserie en rab, partout où il y avait un trou et que je pouvais mettre une visse, j’ai mis une visse. Mais il me reste une quantité de visse importante. Donc on peut dire qu’ils ont fournis tout ce qui fallait en visserie, il y a du rab, il y a ce qu’il faut. Il y a même des entretoises de rechanges, et aussi des pièces qui permettent de coulisser sur les axes chromés. Je ne sais pas ce que valent ces pièces, c’est ma première machine CNC en dehors de la Créality CR-10, je n’ai jamais eu d’autres machines avec ce type de barres, mais quand on regarde la gueule des pièces, je ne suis pas fan, je pense qu’ils auraient pu fournir quelque chose d’un peu meilleur. Après, on va voir ce que la donne, et il faut aussi relativiser, c’est une machine a 150€, il faut aussi relativiser.

Alors autres remarques. On a 2 blocs d’alimentation pour faire fonctionner une seule machine, ne serait-il pas possible d’avoir un seul bloc d’alimentation, et mettre un petit module de régulation de tension, cela pourrait être une amélioration. Et, également, le fait d’avoir 2 transfos, on a cette possibilité de mélanger le 24 Volts, et le 12 Volts. Sa, c’est dommage, on peut griller une machine bêtement.

Par rapport a tout le rab de visses fournis, n’auraient-ils pas pu fournir moins de visseries en rab, mais fournir quelques riselans et un peu de gaine thermorétractable, après, si je dis cela, c’est aussi parce que lorsque j’ai commandé ma CR-10, tout était fournis. Toutes les visses sont des visses BTR, et de qualité, car lorsque j’ai effectué mes serrages finaux, j’ai serré fortement, car je ne veux pas que quelque chose bouge, et que cela soit branlant, j’ai aucune visse dont la tête ne s’est abîmée, on sent qu’il s’agit de visses qualitatives. Je ne pense pas que quelque chose va rouiller, tout est en aluminium, ils ont même fournis des petites équerres qui sont en inox. On peut sentir la qualité des matériaux, cela a été coupé net, propre, pas de bavures ou d’écharnes de métal. La qualité de finition est bonne, les aluminiums sont brillants et beaux. C’est une belle machine. L’épaisseur des plaques d’aluminium est importante, ce ne sont pas des pièces qui vont tordre, s’abimer et plier avec le temps. Et j’imagine que sur cette machine on peut mettre un petit goûte à goûte d’eau pour éviter la poussière, je ne pense pas que cela va faire rouiller la machine. Je pense vous avoir tout dis sur cette machine, les points négatifs et les points positifs, j’espère que cette vidéo vous aura plu, maintenant, dans la prochaine vidéo, on verra comment paramétrer cette machine et lancer des gravures. Pour ceux qui veulent plus d’informations sur cette machine, en dessous, dans la description, vous trouverez un lien vers mon site internet, vous cliquez, laissez votre prénoms et votre email, et je vous envoie gratuitement des infos sur cette machine. Voila, bon courage pour vos projets, et a plus tard, salut.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.