Les bandes, partie 2 : le ponçage

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte les bandes, partie 2 le ponçage :

Salut, aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais aborder le thème du ponçage des bandes. Mais avant tout, pour ceux qui ne sont pas encore abonnés, il y a le petit bouton rouge pour s’abonner et être informé chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo. Je tenais à faire cette vidéo en étant sale, pour vraiment montrer ce que c’est de faire les bandes, car je pense aux personne qui vont acheter un appartement ou une maison sur plan, et pour faire des économies, vont décider de poncer les bandes eux mêmes. Et pour faire encore plus d’économies, décident de vivre dans le logement en même temps pour être sur place et ne plus payer de loyer. Mais je tenais à ce que tout le monde se rende compte que le ponçage des bande fait énormément de poussière. Même si les professionnels préviennent : “attention faire les bande sa fait beaucoup de poussière”. Il  est difficile de réaliser à quel point sa fait beaucoup de poussière. Je suis déjà tout blanc, et plein de poussière après avoir poncé 5 bandes d’angles et 2 bandes de jonction de plaques. Et il en reste encore beaucoup à faire sur un appartement de 18m². Première chose, petit conseil, dans la pièce dans laquelle on travaille, mettre une serviette humide au pied de la porte, car le moindre filet d’air qui passera en dessous créera un nuage de poussière de l’autre coté. Idem, décider de poncer les bandes sois même, cela signifie être très sale, respirer de la poussière, et avoir de la poussière dans les yeux en permanence, il faut le savoir. Un masque à poussière se bouchera au bout de 5 minutes, et fera transpirer. J’avais déjà dis dans une autre vidéo que je n’aimais pas faire les bandes, car je ne suis pas très bon, mais il y a un truc que j’aime encore moins c’est de les poncer. Et j’ai en ce moment une pensée aux personnes qui sont plâtriers jointeurs professionnels, je leur accorde un grand respect. Première raison, pour le coup de main qu’ils ont lorsqu’ils font les bandes, deuxièmement, car au quotidien, ils travaillent dans des atmosphères avec autant de poussière. Maintenant, je vais vous parler de ma façon de procéder pour le ponçage, et du matériel que j’utilise. Il y a certains petits conseils que je peux partager. Déjà, concernant les ponceuses que j’utilise, je n’achète que des ponceuse à tête triangulaires, car lorsque je doit aller poncer dans un coin entre deux murs et le plafond, l’angle est restreint, et si il y a une croûte à poncer, la ponceuse triangulaire sera adapté à cette situation. En effet, je pourrais la manœuvrer un peu lorsque je suis dans le coin. Alors qu’avec une ponceuse rectangulaire, dans un angle à 90°, je ne pourrais pas bouger ma machine. Autre point, lorsque je ponce mes bandes, j’utilise toujours 3 ponceuses, car sur chaque, il y a un disque avec un grain différent. Les disques en papier sont tenus sur la machine par une bande velcro, et si je dois toutes les 5 minutes changer de disques, pour avoir un différent grain, rapidement, les disques s’abîment et n’accrochent plus. Et j’utilise 3 ponceuse, car j’utilise 3 différents grains, un gros grain pour poncer les “croûtes” de plâtre. Un grain moyen pour faire une passe permettant de “dégrossir” la bande, et un grain fin pour faire le lissage et la finition de la bande. Car un gros grain sera pratique pour attaquer une croûte et la faire disparaître, mais le risque avec le gros grain sur une bande est de rapidement venir attaquer la bande de papier situé sous l’enduis. Au contraire, le petit grain lui permettra d’avoir un résultat bien lisse et régulier, mais cela prendra un certain temps s’il faut réduire une sur-épaisseur importante. Autre conseil lors de l’achat de sa ponceuse, il faut faire attention au poids de la machine, cela est important surtout lorsqu’il faut travailler au plafond, il faut donc travailler avec les mains au dessus de la tête, avec une machine que l’on appuie sur le plafond. Sur une grande surface, cela peut être fatiguant. Autant avoir en main une machine légère. Autre astuce, pour réduire le poids, j’accroche la rallonge à ma ceinture, ce qui me permet de réduire le poids de la prise qui tire vers le bas lorsque je travaille. Sinon, lorsque je travaille, voici comment je procède : Premièrement, je fais une passe grossière avec mon gros grain pour enlever toutes les croûtes que je vais voir sur mes bandes. Puis je passe avec ma seconde ponceuse au grain moyen pour avoir un résultat dégrocis, plus uniforme. Et lorsque j’ai passé ma ponceuse sur une zone, je passe la main pour sentir au toucher, car à cause de la poussière, il peut y avoir des bosses que je n’ai pas vues, et venir immédiatement retoucher avec la bonne ponceuse en main. Autre conseil, lorsque je travaille, j’ai toujours un crayon de papier en poche. Car lorsque je ponce, je suis vraiment très prés des bandes, ce qui me permet de voir les éventuels petits défauts, bulles d’air, trous, ect, il me suffit alors de faire un cercle au crayon dessus pour voir où remettre une petite retouche de plâtre sans chercher lorsque j’ai mes couteaux en main. Je conseille également d’avoir un bon éclairage lorsqu’on fait ses bandes, car cela permettra de bien distinguer des petites bosses, des petites irrégularités qu’il faut rectifier et qui risquent de se voir après peinture. Pour faciliter le nettoyage, je conseille également de travailler avec un sol dégagé de tout outils et matériaux, il sera plus facile d’éliminer la poussière.  J’espère que cette vidéo vous aidera pour vos chantiers, si vous avez aimé, mettez un like, éventuellement un commentaire, et si vous n’êtes pas encore abonnés, n’hésitez pas à cliquer pour être informé chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo. Sous la vidéo, dans la description, vous trouverez un lien vers le pdf que vous pouvez télécharger gratuitement. Bon courage pour vos travaux, à plus tard, salut.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.