le chauffe eau électrique

Lien amazon groupe de sécurité droit Caleffi

Lien amazon groupe de sécurité coudé caleffi

Lien amazon Siphon pour groupe de sécurité

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

 

Salut aujourd’hui, dans cet article, je vais parler du chauffe eau électrique, et je vais expliquer comment fonctionne-il. Déjà, notre chauffe eau doit être raccordé à plusieurs choses, l’eau froide, au départ vers la distribution d’eau chaude sanitaire, il doit également être raccordé aux évacuations au niveau du groupe de sécurité par le biais d’un petit siphon raccordé à l’égout pour évacuer ce qui pourrait couler du groupe, et il faut aussi le raccorder électriquement.

Donc le chauffe eau se présente sous la forme d’un gros ballon avec au milieu une résistance électrique, à coté de la résistance électrique, il va y avoir un thermostat. C’est un petit appareil qui va se glisser dans le ballon et dont on retrouve la tête sous le capot du chauffe eau. On retrouve dessus une petite molette sur laquelle on vient régler la température de consigne du chauffe eau. Et en fonction de ce réglage, le chauffe eau va chauffer plus ou moins. Par la tige du thermostat, on va avoir une mesure de température, cette mesure va être comparée à la consigne donnée, et en fonction de cela, le thermostat va allumer ou éteindre la résistance du ballon.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Comment faire un joint filasse?

Concernant les chauffes eau, on trouve deux types, les chauffes eau classiques et les chauffe eau stéatites. Les chauffes eau stéatites sont des chauffes eau qui ont une résistance qui est protégée. Cette protection, une sorte de cloche permet de protéger la résistance, car lorsque l’eau chauffe, elle se dilate, elle devient plus légère, et également, elle se libère des éléments qu’elle peut contenir tels que les bulles d’air, mais également elle se libère des particules de magnésium et de calcium qu’elle contient, le tartre. Et c’est pour cette raison que dans les chauffe eau on retrouve beaucoup de tartre. Donc l’eau chaude se libère de son tartre, et ce tartre, il va venir s’accumuler là où c’est le plus chaud, c’est-à-dire sur la résistance. Sur un chauffe thermoplongé où la résistance est directement introduite dans le chauffe eau, on aura une quantité importante de tartre qui va venir se déposer sur celle-ci. Donc conséquence, avant de chauffer l’eau, le chauffe eau devra d’abord chauffer le tartre qui ensuite chauffera l’eau. C’est pour cette raison que les vieux chauffe eau entartrés peuvent mettre plus de temps à chauffer. Donc pour en revenir à cette « cloche » que contiens les chauffe eau stéatite, elle protège la résistance, et évite que le tartre se dépose sur celle-ci. Pour les molécules de calcaire il sera plus difficile de se déposer sur la cloche (même si cela se produira tout de même) que sur une résistance avec une forme spiralée avec des petits serpentins. C’est quand même une amélioration. Ensuite, dans notre ballon, on a une canne qui a un rôle particulier. Lorsque l’eau chauffe, elle monte, c’est le même principe que pour une montgolfière où l’air se dilate, devient plus léger, et se retrouve en partie haute du ballon.  Donc lorsqu’on chauffera l’eau dans le chauffe eau, la partie la plus chaude sera en haut. Donc le premier intérêt de cette canne est là, puiser l’eau la plus chaude possible. De plus, lorsqu’on tire de l’eau chaude d’un chauffe eau, on fait rentrer de l’eau froide dans celui-ci. Elle arrive par le bas, par couches, et elle va monter, et pousser l’eau chaude. Car si il n’y avait pas la canne dans le chauffe eau, lorsque je tirerais de l’eau, je tirerais une partie de l’eau chaude du chauffe eau, et une partie de l’eau froide qui est rentrée dans le bas du chauffe eau. Mais au bout d’un moment, il y aura beaucoup d’eau froide dans le ballon, et juste un peu d’eau chaude en haut du ballon, et au final, cette quantité d’eau chaude qui se retrouve en haut, je n’arriverais jamais à la puiser. D’où l’intérêt d’avoir la canne qui permettra de puiser toute l’eau chaude sanitaire que le ballon peut contenir. Ensuite, une autre chose que l’on va trouver dans le ballon, à l’arrivée d’eau froide, on va avoir un petit bout de plastique que l’on appel un diffuseur. Il permet de répartir en petites quantités et de manière uniforme l’eau qui rentre dans le chauffe eau. Car si on ne l’avait pas, voila ce qui se passerait, lorsqu’on puise de l’eau chaude, il y a de l’eau froide qui rentre, avec le même débit que le débit puisé. Dans le ballon, l’eau froide va monter, et arriver en partie haute, donc on aura un mélange d’eau chaude et d’eau froide. Donc on puisera une eau moins chaude que ce qu’elle devrait être. Donc le petit diffuseur permet d’éviter ce phénomène. Toujours sur l’arrivée d’eau froide du chauffe eau, on va trouver  un appareil qui s’appel le groupe de sécurité. Son rôle va être de limiter la montée en pression du ballon. Car pennon une situation classique, pendant la nuit, l’eau chauffe, et se dilate, il n’y a aucun puisage car tout le monde dort. La pression monte dans le ballon, et le groupe de sécurité va permettre d’éviter une montée en pression trop importante, taré à 7 bars, il va s’ouvrir lorsque la pression du ballon va dépasser cette valeur, et laisser s’écouler un petit filet d’eau. Mais je ne vais pas trop entrer dans toutes les fonctions du groupe de sécurité car j’ai déjà fait une vidéo sur le sujet, et je vous invite à aller la voir en cliquant sur ce lien. J’y explique les 4 fonctions du groupe de sécurité. Il reste une petite chose dont je n’ai pas encore parlé, c’est l’anode. Car parfois, on regarde les chauffe eau, il y a plusieurs modèles, et il va y avoir des chauffe eau avec une anode au magnésium, ou un autre métal. Donc l’anode, c’est un petit bout de métal qui se trouve dans le chauffe eau qui permet de protéger celui-ci de la corrosion. Les ballons sont faits avec une tôle qui est émaillée à l’intérieur pour limiter les risques de corrosion du ballon, car on ne veut pas que le ballon rouille. Mais en plus de cela, pour réduire les risques de corrosion, les fabricants, de plus en plus mettent une anode, donc le plus souvent au magnésium, mais cela peut être un autre métal. Et son rôle, si de la corrosion doit se produire, elle va se corroder avant la tole du ballon. Donc la corrosion va venir se focaliser sur ce  petit bout de métal prévu à cet effet. Donc on réduit les risques de corrosion sur le chauffe eau. Alors, pour les anodes, on peut trouver plusieurs métaux, en général, c’est le magnésium, mais il peut y avoir des chauffe eau « haut de gamme » où le prix sera plus élevé car l’anode est en titane. Oui, c’est bien, mais ce n’est pas nécessaire non plus dans le sens où le plus gros problème des chauffe eaux, c’est le calcaire. La corrosion, oui, c’est bien d’avoir l’anode, mais ce n’est pas non plus nécessaire d’aller vers le type d’anode le plus haut de gamme.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Un materiau innovant, Le PVC blanc à joint

Voila, j’espère que cet article vous aidera dans vos choix de ballon d’eau chaude sanitaire, je vous dit bon courage pour vos travaux, et à plus tard, salut.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.