la boucle de tickelman

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte la boucle de Tickelman :

Salut, aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais vous expliquer ce qu’est une boucle de Tickelman et comment cela fonctionne. Mais tout d’abord, pour ceux qui ne sont pas encore abonnés à ma chaîne, il y a le bouton pour cliquer et s’abonner à ma chaîne pour être informé chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo. Donc, la boucle de Tickelman, qu’est ce que c’est, à quoi sa sert et comment sa marche? C’est ce que je vais essayer de vous expliquer dans cette vidéo. Alors déjà, la boucle de Tickelman, c’est un principe de raccordement que l’on utilise en chauffage pour faire des économies. Je vous explique, au tableau, je vous ai dessiné deux chaudières, elles ne sont pas très jolies, mais cela ira pour mon dessin. On à le retour chaudière en bas, puis on arrive dans une cuve avec la flamme qui chauffe cette cuve, puis l’eau chauffée repart par le haut. Et la flamme est produite par cette partie qui est un brûleur. Ces deux chaudières sont identiques, et c’est important qu’elles soient identiques, car elles auront la même conception, et si les chaudières ne sont pas identiques, le principe de la boucle de Tickelman ne fonctionne pas. Je vous explique, prenons l’exemple d’un gros complexe tel qu’un hôpital, ou des barres HLM, il sera nécessaire de fournir de grosses puissances de chauffage, car il y a beaucoup de radiateurs. Parfois, une seule chaudière ne sera pas suffisante pour fournir toute la puissance, dans la chaufferie, il faudra mettre deux, ou trois, voir quartes chaudières. Et, ce qui est important avec une chaudière, c’est de pouvoir contrôler le débit d’eau, pouvoir contrôler la bonne irrigation d’une chaudière, car autrement on peut avoir un risque d’ébullition, un risque de surchauffe, et un risque de percer l’échangeur de la chaudière, enfin bref, ce qui se passe lorsqu’on a plusieurs chaudières en parallèle, les départs et les retours sont branchés. Donc, ce qui se passe, les chaudières chauffent l’eau, la pompe aspire l’eau des chaudières et l’envoie vers les radiateurs. Les radiateurs chauffent les bâtiments, les retours d’eau des radiateurs reviennent froid aux chaudières et ainsi de suite. Que va-il se passer? L’eau va préférer circuler dans la chaudière qui est la plus proche de la pompe. La seconde chaudière qui se trouve plus loin, sera donc moins irriguée. L’eau choisira le chemin le plus court. Si il y a plusieurs mètres de tubes entre les deux chaudières, il y aura moins d’eau qui circule dans la chaudière la plus éloignée. Donc conséquences, la chaudière favorisée recevra plus d’eau que prévu, et la chaudière défavorisée ne recevra pas suffisamment d’eau. Et concrètement, cela sera dangereux car on aura une flamme qui va chauffer un corps de chauffe ne sera pas suffisamment irrigué. Conséquences, surchauffe, ébullition de l’eau, et peut être risque de percer le corps de chauffe. Pour éviter ce risque, on met des vannes d’équilibrage. Et une vanne d’équilibrage, il y a un gros volant qu’il faut tourner, et on branche un appareil qui nous indique combien de litres par heures circulent dans la vanne. Lorsque cette valeur est identique sur une vanne et sur l’autre, on sait que c’est bon, et qu’il n’y a pas de risque qu’une chaudière soit sous irriguée par rapport à l’autre. Seulement, dans la mesure où nous sommes sur des grosses installations, les tuyaux sont gros, et donc concrètement, pour les vannes d’équilibrage, cela va coûter chère. Déjà pour un petit diamètre cela coûte chère, alors pour un gros diamètre, cela coûtera très chère. Pour palier à cette situation,  monsieur Tickelman  à inventé un système de raccordement qui nous permet de ne plus acheter ces vannes et qui nous permet d’avoir exactement le même débit dans les chaudières. Je reprend le dessin pour représenter cela. Donc notre monsieur Tickelman a inventé la boucle de Tickelman. Lorsqu’on regarde comment cela se présente, prenons une goutte d’eau circulant dans la chaudière N°1 et la même goutte d’eau circulant dans la chaudière N°2. En raison de cette boucle qui prolonge la longueur des tubes, les chemins parcourus par ces gouttes d’eau sont identiques pour aller dans la chaudière n°1 ou dans la chaudière n°2, et cela depuis le collecteur de retour, jusqu’au collecteur de départ. La boucle de Tickelman, c’est cela, que l’eau passe par une chaudière ou l’autre, le trajet est identique, la résistance au passage de l’eau est exactement la même, et donc l’irrigation des chaudières est exactement la même. Et concrètement, qu’est-ce qui coûte le moins chère, rajouter deux grosses vannes en laiton dans un gros diamètre, ou rajouter quelques mètres de tubes? C’est le tube qui coûtera le moins chère. Donc voila, en rajoutant une longueur de tube, on a créé une boucle de Tickelman. Je vous ai fait cet exemple avec des grosses chaudières car c’est l’utilisation la plus parlante par rapport aux vannes, maintenant, la boucle de Tickelman fonctionne sur tout ce qui comporte un circuit hydraulique. Chaque fois que l’on aura des appareils strictement identiques. Car si les chaudières ne sont pas identiques, le passage des gouttes d’eau ne sera pas identique, donc Tickelman ne fonctionnera pas. Je vous ai expliqué le principe de la boucle de Tickelman, mais cela marche pour une multitude d’installations hydrauliques, à partir du moment où les équipements sont identiques. J’ai fait l’exemple avec deux chaudière, mais il pourrait y en avoir une 3 éme, cela ne changerait rien. Je pense également aux autres applications que l’on peut trouver, autre exemple, ici, c’est le soleil, et sa c’est des panneaux solaires. Il y en a 3, et c’est exactement pareil, si on compare le trajet de la goutte d’eau dans le panneau N°1, N°2, ou N°3, le trajet est identique. Donc voila, le principe de la boucle de Tickelman peut s’appliquer à énormément d’équipements hydrauliques, que l’on soit sur des panneaux solaires, sur des chaudières, sur des radiateurs, sur des échangeurs de chaleurs, voila. Donc j’espère que cette petite vidéo vous aura aidé pour vos projets, si vous avez aimé, mettez un like, éventuellement un commentaire, il y a également le petit bouton pour s’abonner et être informé chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo. Pour ce que je viens de vous expliquer sur la boucle de Tickelman, vous pouvez aller sur mon site internet où je met à votre disposition gratuitement le pdf qui correspond à cette vidéo. Je vous met le lien juste sous la vidéo. vous avez juste à cliquer, laisser votre email, et vous recevrez directement ce pdf par email. Voila, je vous dis bon courage pour vos projets, à plus tard, salut.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.