joint téflon, joint filasse, joint fibre ou caoutchouc, quand et comment les utiliser?

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte joint téflon, joint fillasse, joint fibre ou caoutchouc quand et comment les utiliser?

Salut, aujourd’hui, dans cette vidéo, je vais parler des différents types de joints de plomberie qu’on peut trouver, et je vais expliquer dans quelle situation les utiliser. Déjà, avant de parler des joints, il faut parler des différents types de raccords, car on ne mettra pas le mêmes joints selon les raccords que nous avons. On a principalement trois types de raccords. Déjà, on aura les raccords où il y aura un filetage qui est pris dans un filetage femelle, et l’étanchéité va être réalisée en mettant quelque chose sur le filetage mâle. On aura donc notre étanchéité entre les deux filetages. Ensuite on aura un deuxième type de raccords où nous aurons un écrou libre et une surface plane. L’écrou libre va se visser sur le filetage mâle, et comprimer la surface plate sur le bord du filetage mâle. Dans cette situation, on mettra un joint plat. Ensuite, il y aura un 3éme type de raccords, et je vais en parler brièvement car sur ces raccords on ne met pas de joints. Nous sommes toujours avec un écrou libre, mais cette fois ci, les bords ne sont pas plats, mais quelque chose qui ressemble un peu à une olive dénoyautée pour la partie mâle, et la partie femelle elle aura une forme légèrement conique. Dans ces raccords, il n’y aura pas de joints, on mettra la partie mâle dans la partie femelle, et la compression des deux métaux créera l’étanchéité. On parle d’étanchéité métal contre métal.  C’est la forme arrondie des métaux qui en se comprimant feront l’étanchéité. Donc pas de joints pour ces raccords, on en parle pas dans cette vidéo.  Maintenant, pour les différents types de joints, pour ce qui est des joints à faire sur un filetage, on aura principalement deux solutions, soit on va faire un joint fillasse avec de la fillasse avec de la fillasse et de la pâte à joint. Soit on va faire un joint téflon, avec un rouleau de ruban téflon que l’on va venir enrouler sur le filetage. Même principe que la filasse. Personnellement, je préfère la filasse, car la filasse, nous sommes sur un joint où il faudra serrer fort pour faire une étanchéité. Moi, cela, j’apprécie, car je ne me pose pas la question, je serre fort, et je suis sur d’avoir une bonne étanchéité, toujours. Donc quasiment partout, je fais des joint fillasse. toujours. Alors que le joint téflon, on va être sur un joint où il faudra serrer moins fort qu’avec de la fillasse, et cela, je n’apprécie pas trop, dans le sens ou serrer moins fort, qu’est ce que sa veut dire? Serrer fort, je sais, je serre jusqu’à ne plus pouvoir, et il n’y aura pas de fuites. Donc concrètement, moi, le téflon, je vais l’utiliser dans certains cas particuliers uniquement, lorsque par exemple j’aurais des robinets chromés. Donc robinet chromé sur platine chromée, dans ce cas là, je ne vais pas gratter mon filetage, je vais juste mettre du téflon et venir serrer mon robinet. Mais je ne suis pas un fan du teflon dans la mesure où je ne suis jamais sûr d’avoir fait le nombre suffisant de tours, et il m’arrive parfois de mettre mon robinet, puis serrer, serrer, et arriver en butée du raccord, alors que j’aurais bien aimé faire un tour supplémentaire. Et suis-je sûr du résultat, suis-je sûr de l’étanchéité, non pas toujours. Donc le téflon je n’aime pas trop, je le garde uniquement pour les robinets chromés comme dans cette situation, et également pour faire une étanchéité sur des appareils qui seront fragiles. Donc typiquement, un manomètre, il s’agit d’un organe fragile, le filet est tout petit, dans ce cas, je vais prendre un petit rouleau de téflon  et je vais venir faire un joint téflon sur mon manomètre. Autre différence entre le téflon et la filasse, imaginons que je serre, je serre, et je vais trop loin, et mon robinet n’est plus perpendiculaire. Avec la fillasse, je vais pouvoir redesserer mon robinet sans qu’il y ai un risque de fuites. Bon on ne redesserre pas un tour, mais jusqu’à un quart de tour, sa va. Alors qu’avec le téflon, cela ne sera pas possible.  Voila principalement pour le téflon et la filasse. Bien qu’il existe encore un autre produit, le fil gras. Cela peut être une alternative au joint téflon, il s’agit d’un fil gras qu’on va venir enrouler sur le filet du raccord puis couper ensuite. Surtout que sur ce produit, il y a un petit tableau indiquant le nombre de tours en fonction du diamètre du raccord. Cela permet donc dans ce cas de savoir à peu prés le nombre de tours qu’il faut faire. Cela peut être une alternative au téflon. Pour ceux qui veulent voir comment faire un joint téflon, je vous met un lien sous la vidéo. J’ai également fait une vidéo avec un joint téflon qui ne va pas pour voir quels sont les problèmes. Et pour ceux qui veulent savoir comment faire un joint fillasse, je met un lien vers le joint fillasse. Voici pour les joints à faire entre deux filetages. Ensuite, nous allons avoir les joints plats. Joints plats que l’on vient mettre sur une surface plate que l’on vient serrer contre le bord du filetage. On a deux types de joints plats, les joints plats en fibre, ce sont les rouges, et les joints plats en caoutchouc, ce sont les noires. Là c’est pareil, il y a des joints que je préfère, ce sont les joints fibres, car les joints fibres, c’est comme pour la filasse, c’est un joint où je vais serrer fort, et je ne me pose pas la question ai-je trop ou trop peu serré? Non, je serre fort, et je suis sûre qu’il n’y aura pas de problèmes. Alors que le joint caoutchouc, il va falloir faire attention lors du serrage, car si on le serre trop fort, imaginons contre le bord d’une nourrice avec un bord un peu conique. Donc si jamais je met mon joint caoutchouc et que je serre trop fort mon écrou libre, cela va écraser et potentiellement couper mon joint et me créer une fuite. Donc il faut faire attention avec les joints caoutchouc, on ne les serre pas trop fort. Donc les joints caoutchouc, je vais essayer de les utiliser le moins possible, après, il y a tout de même des cas où je vais en mettre, un compteur d’eau par exemple, car c’est un appareil qu’on peut être amené à changer, un appareil qui va être fragile. Donc je ne veux pas venir avec mes pinces et devoir forcer trop fort sur les raccords. Donc pour un compteur d’eau, je vais préférer le joint caoutchouc. Je ne serrerais pas trop fort, cela sera facile à démonter, je pourrais le changer facilement. Je pense aussi à un autre exemple dans lequel on va avoir un joint caoutchouc, le robinet de WC. Imaginons que j’arrive avec un écrou libre de PER ou un collet battu cuivre, on se raccordera en métal sur métal, donc j’utiliserais un joint fibre rouge.  Pour le petit écrou libre de mon robinet d’équerre de WC, je vais le visser sur mon mécanisme de WC. De plus en plus, les fabricants de WC mettent des mécanismes de WC avec des filetages en plastique. Un filetage en plastique, si je serre un écrou en métal sur un filetage en plastique, si je serre trop fort, j’ai peur de casser les filets de mon filetage en plastique. Donc , pour ne pas serrer trop fort, entre mon filetage plastique et mon robinet d’équerre, je vais mettre un joint en caoutchouc noir. Je pense vous avoir dit l’essentiel sur les différents types de joints et comment les utiliser. Si jamais il y a des informations complémentaires qui me reviennent, j’écris cela dans le pdf que vous pouvez télécharger gratuitement sur mon site internet. Je vous dis à plus tard pour de prochaines vidéos.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  couper du carrelage avec une scie sauteuse, c'est possible?
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

One thought on “joint téflon, joint filasse, joint fibre ou caoutchouc, quand et comment les utiliser?

  1. Daniel

    Un article probablement très intéressant mais … illisible, car non découpés en paragraphes.

    Dommage…

    Daniel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.