Electricité : principe de fonctionnement d’un disjoncteur, le bilame.

Pour détecter les surcharges, les disjoncteurs utilisent le principe du bilame. Cette vidéo explique ce principe
………………………………………………………………………………………………

Lien amazon disjoncteur

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte principe de fonctionnement d’un disjoncteur, le bilame :

Salut, alors, aujourd’hui, dans cette vidéo, on va parler électricité et on va voir comment fonctionne un disjoncteur. Alors, dans cette vidéo, on ne va pas aborder les différents types de disjoncteurs, on va juste parler du mode de fonctionnement d’un disjoncteur magnéto thermique, car en fait, un disjoncteur magnéto thermique, il va disjoncter selon deux types de défauts, un défaut magnétique, ou un défaut thermique. Alors, un défaut magnétique, cela va survenir lorsqu’il y aura un court circuit, il va y avoir une très forte sur intensité, notre disjoncteur va le détecter, et il va déclencher. Et puis, alors le défaut thermique, lui, il va se produire lorsqu’il va y avoir une surcharge, et que la température va monter monter et monter progressivement. Et donc dans cette vidéo, on va parler plus en particulier de la fonction thermique. Et pour cela, on va parler d’un phénomène très important dans le bâtiment qui est la dilatation des matériaux. Car la dilatation des matériaux cela intervient partout, et cela à de grandes conséquences. Par exemple, sur des canalisations de plomberie, si on ne tient pas compte de la dilatation, on va se retrouver avec des canalisations tordues car elles se seront dilatées. Là, dans l’aéroport d’Helsinki, les tuyaux n’ont pas été posés de travers, ils ont été posé droit, mais les mecs n’ont pas pris en compte la dilatation. Donc, sur des grandes longueur, tout matériaux, lorsqu’il chauffe, il se dilate, et lorsqu’il refroidis, il se rétracte. Ici, la dilatation n’a pas été calculée, ce qui fait que cela pousse d’un coté ou de l’autre, et du coups, les tuyaux se déforment. Cela chauffe, cela se dilate, et du coups, on a des tuyaux tous tordus, et c’est exactement pour cette même raison que sur les chemins de fer, on entend un tac tac lorsque le train roule. Parce que les rails sont en métal, et entre chaque rail, il y a un petit espace, et lorsqu’il va faire chaud, les rails vont se dilater, et si il n’y a pas de petit espace entre les rails, ils vont se soulever. Et donc on ne pourra plus prendre le train. Ou alors, aussi, lorsqu’un maçon va faire sa dalle béton, elle va chauffer, se refroidir, et il faudra donc prévoir des joints de dilatation pour éviter qu’elle se fissure.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  récupération chaleur eau usée #10 Débit et vitesse dans l'échangeur de la douche

Et donc pourquoi je parle de cela, et quel est le lien avec le disjoncteur? En fait, le disjoncteur, la fonction thermique du disjoncteur utilise le principe du bilame. On a deux métaux de nature différente qui sont collés ensemble, qui avec la température se dilatent. Et il y en a un qui se dilate plus que l’autre, et du coup l’ensemble penche d’un coté. Donc on va réaliser un bilame avec juste une feuille de papier, et une feuille d’aluminium. Donc, on va mettre de la colle sur le papier, on mets le papier d’allu dessus, et on découpe. Et ainsi, on obtient un bilame avec d’un coté du papier, et de l’autre de l’aluminium. Et ce qui se passe avec le bilame, la dilatation des matériaux va entrer en jeux, c’est-à-dire que lorsque la température va changer, ils vont se dilater, mais, ils ne vont pas se dilater de la même longueur, car ce sont des matériaux de nature différente. Donc, si je chauffe avec un briquet l’ensemble, cela va se courber. Et c’est ce principe qui est utilisé dans les disjoncteurs, du moins pour la partie thermique. Et en fait, en mettant différents matériaux de différente nature, on obtiendra des disjoncteurs qui ont des caractéristiques différentes. Car, par exemple, lorsqu’on va démarrer un moteur sur un groupe de clim, le moteur, il va avoir un pic de consommation électrique au démarrage, mais ensuite, en fonctionnement normal, sa consommation électrique sera beaucoup moins importante. Donc, du coups, il faut des disjoncteurs qui peuvent accepter ce pic de consommation. Donc on ne mettra pas le même disjoncteur pour un groupe de clim que pour un circuit d’éclairage. Et en fait, dans le bilame de notre disjoncteur, pourquoi cela chauffe-il? Car, sur un câble plus on va raccorder quelque chose de puissant sur ce câble, plus le câble va chauffer. Donc c’est pour cela qu’on va avoir des calibres 10A, 16A, 20A, 32A, En fait, il s’agit du bilame qui permettra de laisse passer une certaine quantité de courant.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Comment poser un spot au plafond?

Et cela, la dilatation des matériaux, c’est un phénomène qui est génial, car cela entre en compte absolument partout, et par exemple, si on arrive à construire des gratte ciel en béton aussi haut, c’est grâce à un phénomène de physique simple, le coefficient de dilatation du béton est exactement le même que le coefficient de dilatation de l’acier. C’est à, dire que nos deux matériaux mis ensemble, lorsqu’ils sont chauffés se dilatent de manière uniforme, car sinon, cela se courberait, et on aurait des bâtiments qui se cassent la gueule. La nature est quand même bien faite. Et petite parenthèse sur la plomberie, si j’évite d’utiliser du multicouche, c’est aussi à cause de cela, c’est parce qu’on a de l’aluminium et du plastique qui sont mis ensemble, et qui n’ont pas les mêmes coefficients de dilatation. Bien que tout le monde dise que c’est un très bon produit. Moi, personnellement, je n’aime pas cela. Alors si vous avez aimé cette vidéo, n’hésitez pas à mettre un like, un commentaire, et à partager cette vidéo, cela permet de participer à la visibilité de cette chaîne sur youtube. Car youtube référence mieux les vidéos lorsqu’il y a des interactions, et je vous remercie d’avoir regardé jusqu’au bout, et je vous dis à plus tard, salut.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.