DISJONCTEUR TYPE B, C, D, LES COURBES DE COUPURE

Il existe différents types de disjoncteurs, de calibres, de courbes, et on peut s’y perdre. Cette vidéo vous aide à mieux comprendre cela
………………………………………………………………………………………………….
Disjoncteur Legrand C16 : Lien

Disjoncteur Legrand C20  : Lien

Disjoncteur Legrand C10  : Lien

Disjoncteur Legrand Courbe B : Lien

Disjoncteur Legrand Courbe D : Lien

Interrupteur différentiel 30mA 40A Legrand : Lien

Télérupteur Legrand : Lien

Pour apprendre a faire son électricité par sois même dans le respect de la norme, Mounir, électricien a Nancy a créé une méthode pour apprendre aux auto constructeurs qui ne connaissent pas l’électricité comment faire leur électricité par eux même dans le respect de la norme électrique Française, la NFC15-100. Voici le lien pour accéder à la formation SELFELEK 

 

DISJONCTEUR TYPE B, C, D, LES COURBES DE COUPURE :

Aujourd’hui dans cette vidéo, on va parler électricité, plus particulièrement des disjoncteurs, et on va parler des courbes de coupures des disjoncteurs.

Alors, les disjoncteurs, on a vu dans les vidéos précédentes qu’ils avaient une fonction magnétique, et une fonction thermique.

Si vous n’avez pas vu les vidéos, je vous invite à aller les voir, je vous mets un lien ici. Et aujourd’hui, on va parler des courbes de disjoncteurs.

Ces disjoncteurs, ils n’ont pas tous les mêmes caractéristiques,

ils n’ont pas tous les mêmes seuils de déclenchements, et en fonction de cela, on va sélectionner nos disjoncteurs en fonction de nos besoins.

Alors, donc ces courbes vont être des courbes de coupure de disjoncteur, et donc sur l’axe vertical, on trouvera le temps en secondes, et sur l’axe horizontal, on trouvera l’intensité en ampères du disjoncteur.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Vinaigre dans les canalisations partie 2 les conclusions

Puis, on trouvera une courbe en forme de parabole, puis en forme de carré.

Alors, on va déjà regarder la partie parabolique de la courbe. C’est la fonction thermique, donc en vertical, on va avoir 0 secondes en bas et disons 1000 secondes en haut.

Et donc on a vu que la fonction thermique du disjoncteur, c’était un bilame qui chauffait et se déplaçait.

Donc plus l’intensité sera élevée, plus le bilame va chauffer vite.

Et donc plus le bilame chauffera vite, moins cela prendra de temps pour disjoncter.

Donc si on a une petite surintensité, cela prendra beaucoup de temps avant que le bilame s’incline et fasse disjoncter. Et plus l’intensité sera élevée, moins cela prendra de temps. Jusqu’à un certain seuil.

Ce seuil, c’est la fonction magnétique.

On a vu dans la vidéo sur le disjoncteur magnétique qu’il s’agissait d’une coupure instantanée, extrêmement rapide.

Car, au delà d’un certain seuil, par rapport au calibre du disjoncteur, ce n’est plus une surcharge, mais c’est un défaut de type cour circuit, et là, on disjoncte de manière immédiate.

Donc, ce point, c’est l’intensité de déclenchement du magnétique. Et en fait, les courbes B, C et D, pour un disjoncteur dont le calibre est de 10 ampères, si c’est un disjoncteur de courbe B, le seuil de déclenchement sera entre 30 et 50 ampères.

Si c’est un disjoncteur de courbe C , le seuil de déclenchement sera entre 50 et 100 ampères, et si c’est un disjoncteur de courbe D , le seuil de déclenchement sera entre 100 et 140 ampères.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Comment choisir un barillet de qualité? vidéo privée

Alors maintenant parmi ces trois types de courbes, B, cela sera pour des applications vraiment spécifiques. Ce n’est pas trop ce que l’on trouvera dans l’habitat, donc on va les oublier.

On va plutôt regarder les disjoncteurs de courbe C et D.

Donc,  les courbes C, c’est ce qu’on aura dans nos applications domestiques, et les courbes D, c’est des disjoncteurs qu’on va retrouver aussi sur des installation d’habitation.

Car lorsqu’on va avoir un moteur, il faut savoir qu’un moteur, il a une certaine intensité de fonctionnement, qui est l’intensité nominale, qui est l’intensité qu’il consomme en fonctionnement, seulement, pour passer de 0 à 100% de sa vitesse, il va consommer une intensité beaucoup plus grande que lorsqu’il est en fonctionnement normal.

Et donc ce moteur, imaginons qu’il a une intensité nominale de 10 ampères. Donc ce moteur, son intensité de démarrage sera de 6 à 7 fois son intensité nominale. Donc 60 à 70 ampères au démarrage.

Si on lui mets un disjoncteur de courbe C, il y a un risque que cela disjoncte.

Donc, du coups, on va mettre des disjoncteurs de courbe D, lorsqu’il y aura des équipements spécifiques tels qu’un groupe de clim ou une pompe à chaleur.

Voila, donc en gros pour faire simple sur les courbes de disjoncteur, courbe B, applications spécifiques, courbe C, applications courantes de la maison, courbe D, lorsqu’on a des équipements qui ont un fort courant d’appel au démarrage.

Voila, donc j’espère que cette vidéo sur les courbes des disjoncteurs vous aura aidé à comprendre mieux comment cela marche. Je vous souhaite bon courage pour vos projets, et je vous dis à plus tard, salut.

Partager l'article
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.