Comment poser un point central lumineux?

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Salut, aujourd’hui dans cette série de vidéos sur l’électricité, je vais vous expliquer comment poser un point central lumineux.  Mais avant tout, pour ceux qui ne sont pas encore abonnés à ma chaîne YouTube, n’hésitez pas à cliquer sur le bouton rouge s’abonner pour ainsi être informé chaque fois qu’il y a une nouvelle vidéo. Pour poser notre point central, déjà, je vais vous présenter deux types de point centraux, dans mon salon, je vais avoir une coupole à poser au plafond, mais je vais aussi vous montrer comment poser une réglette de spots orientables. Pour ma part, cette réglette sera dans ma salle de bain, mais je vais vous expliquer comment  câbler dans le salon car j’ai coupé le courant, je serais donc éclairé à la lumière du jour. Une fois sorti du carton, on trouve la réglette de spots d’un coté, et de l’autre les cloches de verre qui viennent se poser dessus au tour des ampoules. Je conseille de laisser ces cloches de verre à part et de ne les poser qu’à la fin pour ne pas risquer de les casser pendant la pose (par expérience 😉 ) . Il me serais difficilement envisageable de poser une réglette avec deux cloches de verre et une troisième cassée. Ensuite, pour les autres accessoires, on trouve d’abord une sorte de douille en plastic un peu bizarre. Il s’agit enfaîte de la clef de montage pour serrer les cloches de verre au tour de la douille électrique. Pratique pour ceux qui ont de grosses mains. Ensuite, on trouve aussi parfois un gant blanc, et ces gants blancs ont un intérêt réel, car souvent, lorsqu’on pose une réglette, on le fait après peinture. Et sur un chantier, lorsqu’on travaille, manipule des outils, nos mains ne sont pas toujours très propres. Lors de la pose, on touche la peinture, et il arrive de laisser involontairement des marques de doigts sales sur les peintures fraîches. Maintenant, concernant le câblage, c’est assez simple, on commence par libérer les visses de serrage qui libèrent la patte de fixation. Cette patte de fixation se fixe sur le boitier électrique. il faut ensuite raccorder les fils électriques de l’arrivée sur les trois dominos électriques de la réglette. Sur ce domino, on retrouvera des lettres normalisées qui sont la borne L sur laquelle on raccorde la phase (le fil rouge, violet, marron, noir, orange), la borne N sur laquelle on raccorde le neutre (le fil bleu) et le petit symbole de la terre sur lequel on raccorde le fil de terre de couleur vert et jaune, raccordée sur la carcasse métallique de l’appareil. Je vais maintenant revenir à mon autre type de luminaire, car je ne raccorderais ma réglette que dans ma salle de bain. Sur mon point central, encore une cloche en verre, que je vais mettre à l’écart et reposer à la fin. Ici, sur ce point central, la dénomination des borne sera identique au cas précédent, la seule différence est qu’il n’ya pas de domino, ce sont les fils dénudés qui se clipsent directement sur la douille électrique type E27. Dans le cas du point central, la fixation de celui ci ne se fera pas sur la boite électrique, mais dans le placo, je vais donc devoir repérer mes trous, poser des chevilles queues de cochon et ensuite visser mon luminaire sur ces chevilles. Une fois fixé, je vais donc procéder au raccordement. Première chose, je vais recouper les fils électriques à la bonne longueur. Cette bonne longueur se repère en positionnant 4 doigts sur ces fils électriques, ce qui correspond à la longueur nécessaire de travail. Je vais donc couper ce qui dépasse de mes 4 doigts. Il ne me reste plus qu’a les dénuder sur une longueur d’environ 8mm-1cm et mettre mes conducteurs dans l’orifice à griffe de la douille. Un de chaque coté. Pour la terre, celle ci se raccorde sur la carcasse métallique par le biais d’une visse. Je contrôle ensuite la bonne prise de mes fils électriques afin qu’ils ne risquent pas de se débrancher. Il ne me reste plus qu’a mettre l’ampoule, une ampoule type E27 dans mon cas (les culots large) provisoirement, je met une ampoule à incandescence de 40W, mais je mettrais par la suite une ampoule de type LED 230 Volts afin de réaliser des économies d’énergie. Pour positionner ma cloche, je contrôle qu’il n’y ai pas de poussière dans le fond de celle ci, car cela serais visible par la suite et créerait une ombre lors de l’allumage de l’ampoule. Je viens donc de poser mon point central, il ne me reste maintenant qu’a remettre l’électricité, et contrôler que tout fonctionne correctement.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  récupération chaleur eau usée #22 mesure et évolution des températures

J’espère que cela vous aura aidé pour vos chantiers, si j’ai oublié de vous dire des choses, je remet le complément d’information dans le pdf téléchargeable gratuitement situé juste sous la vidéo . A Bientôt.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.