Comment isoler un mur et faire du placo?

Cette vidéo présente la solution que j’utilise pour isoler un mur par l’intérieur et faire une finition avec du placo. chevilles

spit arpon : https://amzn.to/2Q52XjO

visse Knauf tête plate spécial placo : https://amzn.to/39O2YR6

Pour acheter mon livre en version ebook : https://www.jeremyrenove.com/le-guide-du-tube-cuivre/

***************************************************

L’outillage spécifique au placo que j’utilise :

visseuse à placo (équivalent) : https://amzn.to/2slHjyx

Lève plaque (équivalent) : https://amzn.to/2L32qwe

coffret scie cloche : https://amzn.to/37VeMQW

scie à placo : https://amzn.to/2L1NXQZ

niveau : https://amzn.to/33mGgLK

ponceuse vibrante : https://amzn.to/2XWxDX9

visseuse à placo (équivalent) : https://amzn.to/2slHjyx

laser vert 12 lignes auto nivelant : https://amzn.to/2Dq4NVO

trépied pour laser : https://amzn.to/2L4fMIv

couteau à enduire avec embout PH2 : https://amzn.to/2XVbsQW

Cordex : https://amzn.to/2qSTNgQ

Cisaille pour droitier : https://amzn.to/2R01dcY

Cisaille pour gaucher : https://amzn.to/2Ou55kx

Grignoteuse manuelle : https://amzn.to/2pVgSim

spatule d’angle : https://amzn.to/2OsEgx9

 

Aujourd’hui, dans cette vidéo, on va voir comment poser du placo qui donne sur un mur, et isoler un mur qui donne sur l’extérieur. Alors voici la situation. J’ai mon plancher qui est fait, j’ai mon plafond qui est fait, et j’ai le mur qui donne sur l’extérieur.

Enfin, j’en ai un qui donne sur l’extérieur, et un autre qui donne sur le mur mitoyen du voisin. Mais je ne vais pas garder cela, je vais remettre du placo par-dessus. Et par rapport a cela, je vais mettre 5 centimètres d’isolant, de la laine de roche.

Je vais mettre mes rails et je vais mettre mon placo. Et on va voir dans cette vidéo comment faire. Alors, déjà, les rails que je vais utiliser, cela va être ceci, et cela s’appelle du CD60 et cela s’appelle ainsi car ils font 60mm de large.

Donc ces rails, cela sera mes montants, puis ensuite, j’aurais une semelle en bas, et une semelle en haut. Et pour la semelle, je vais utiliser un autre rail qui s’appelle de l’ UD28. Donc je vais en visser un au sol, un au plafond, et entre les deux mes rails CD60 viendront se prendre dedans. Puis alors entre le sol et le plafond, il y a 2.90m environ, donc tous les 1 mètres, je vais mettre des pattes de renfort qui vont venir choper le mur en brique et qui viendront maintenir mon rail.

Car sinon, il y a 3 mètres, et ma structure risque de manquer de rigidité. Et donc mes 50 millimètres d’isolant, ils vont se trouver entre le mur brique au fond, et le bord avant du rail métallique. Alors, j’aurais pu utiliser une autre solution, par exemple, a la place de mes rails UD28, j’aurais pu utiliser un autre type de rail qui est de la cornière, cela va très bien aussi. Alors il y a encore d’autres rails placo, encore d’autres modèles, mais moi j’ai choisis d’utiliser cela.

Il y a des modèles qui sont plus larges et qui font 50mm, mais moi je préfère les CD60, car ils font 60mm et si tu veux, tous les 60cm, j’aurais un rail, et les plaques de placo font 120cm, donc c’est-à-dire que lorsque j’aurais une jonction de plaque de placo, pour me fixer, j’aurais 3 cm pour fixer une plaque de placo et 3 cm pour fixer l’autre plaque de placo.

Si je met des rails qui font 50, cela fait 2.5 et 2.5, J’ai qu’a avoir un petit décalage, un désalignement de plaque, cela peut devenir limite pour choper un bord de plaque avec les vis. Donc moi j’aime bien cette solution d’utiliser des rails de 60. ça, c’est la première raison, et la 2éme raison, c’est les mêmes rails que j’ai utilisé pour mon plafond. Donc aussi bien les CD60 que les UD28.

Donc si j’ai des restes de mon plafond, je les réutilise pour faire mon isolation sur mes murs périphériques. Donc, techniquement, j’ai moins de chutes. Par exemple, j’ai un morceau de 1.80m, je le réutiliserais lorsque je ferais mon tours de fenêtre ou autre. Bon c’est parti, donc première étape, il me faut un sol qui est niquel, pas une poussière, rien, donc première étape, nettoyage, je balaye.

Ensuite, une fois le nettoyage fait, il faut que je positionne une semelle au sol et une autre au plafond. Par rapport à cela, plusieurs façons de faire, soit tu trace un trait au cordex. Le cordex, c’est un fil avec de la poudre traçante dessus. Tu met une vis  a 5cm a un bout, et tu te met a 5cm a l’autre bout, puis tu trace.

Puis tu le fait au plafond et au sol en contrôlant avec un niveau si tes deux traits sont bien parfaitement verticaux l’un par rapport a l’autre avec un niveau. Mais sa, c’est l’ancienne façon, et il y a la nouvelle façon qui est d’utiliser un laser. Et le laser, vraiment, cela change la vie.

On lui met la batterie, on l’allume, on change la ligne pour afficher une verticale, puis on règle la ligne à 5cm du mur brique. C’est-à-dire que je pose le laser et je contrôle avec mon mètre que le trait de laser se positionne bien partout a 5cm sur le ruban du mètre. Et je vais le faire d’un coté et de l’autre, aussi bien en bas et en haut. Lorsque tu règle ton écartement, il est important de le faire a différent endroits, car on est sur une réno, et le mur peut être irrégulier. Et par exemple, a certains endroit, il n’y a plus que 3cm, et donc il n’y a plus la place pour mettre l’isolant. Donc il faut bien anticiper pour être sur que cela passe en tout point.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Reprise des travaux & nouveau projet

On est maintenant bon, donc je ne vais plus bouger mon laser et je vais pouvoir poser mes cornières au sol et au plafond. Donc je prend un rail, la visseuse, et une cisaille et je vais aller poser cela. Le laser est génial, le faisceau lumineux est directement sur le rail, ce qui signifie que je suis niquel. Ensuite, il me faut un morceau de rail d’1.86 mètres, je le coupe a la cisaille.

Par rapport a mon plafond, en regardant la position des vis, je sais là où sont mes autres rails. Du coup j’ai une meilleur prise. Bon, maintenant que j’ai ma semelle en bas et ma semelle en haut, je vais railler et poser mes montants tous les 60cm. Alors quand tu mesure, tu ne te mets pas du sol au plafond, tu te met de l’intérieur du rail du bas a l’intérieur du rail du haut.

Cela peut faire une petite différence et après, cela ne passe plus quand tu veux les rentrer. Je mesure 2.91, donc je vais couper mes rails à 2.90. Maintenant, je rentre le haut, puis le bas. Maintenant, je vais régler et fixer mes rails. Donc pour régler et fixer mes rails,

Donc le premier rail, je ne vais pas le coller dans le coin du mur, car autrement je ne pourrais plus passer mes gaines après derrière qui alimentent mes prises électriques. Donc je vais laisser un petit espace, mais il ne faut pas que je laisse trop non plus, car lorsque je vais faire mon isolation de l’autre mur, je veux que mon rail du coin puisse se revisser dans l’autre pour augmenter la rigidité de ma paroi.

Puis sinon, autre chose, pour avoir le moins de chutes possibles, ce que je fait toujours, je ne jette pas les petit bouts. Je suis sur un plancher bois, je les fixe donc au sol. Je privilégie les grandes longueur au plafond, Car au plafond, quand je me vis, je sais que parfois je suis dans le vide sans rail placo derrière.

Donc je privilégie une grande longueur au plafond avec une vis tous les 60cm qui se prend dans les rails du plafond et les chutes, je les repasse au sol et les fixe dans quelque chose de solide vu que je suis sur un plancher bois de partout. Alors attention, c’est ma technique, je ne suis pas en train de dire comment il faut faire, je suis en train de dire comment moi je fais. Ce n’est pas pareil.

On va maintenant mettre le laser pour déterminer exactement la position du rail de l’autre mur a isoler. Là, je suis en train de positionner mon laser, et c’est extrêmement important, car si tu regarde d’un point de vue mathématique, 1 cm sur 10 mètres, c’est 0.1m². Au prix du mètre carré dans ta ville, tu fait le calcul, cela va vite. Maintenant que mon laser est bon, je fixe un bout de rail qui est ma référence.

Là, je vais avoir mon isolant, je vais avoir mes gaines électriques, donc il faut que je laisse un petit espace pour pouvoir tourner. Ensuite, je vais avoir ma plaque de placo que je vais venir visser sur mes rails. Une fois que je vais avoir fait le premier mur, je vais faire le mur suivant, et mon premier rail viendra prendre en sandwich la plaque de placo et le rail de l’autre pan de mur isolé.

Donc ce qui veut dire que le bord de mon premier rail doit correspondre avec l’arrière du rail du second mur. Et ça, c’est ma référence pour partir pour les autres. Donc là, c’est un point important. Là, le premier rail, il est un peu particulier, car pour passer ma visseuse, je ne pourrais pas visser le renfort coté mur.

Donc je vais devoir positionner ma patte sur mon rail avant de poser mon rail, et ensuite je visserais ma patte dans le mur. C’est le début qui est compliqué, ensuite, une fois que tu as fait ton début, le reste sa suit, et ça va tout seul. Donc on va mettre une patte ici, à 1 mètres de hauteur.

Donc pour positionner ma patte, je prend un grand niveau car je ne veux pas que le rail soit bombé au milieu, ce qui se répercutera sur mon  placo. Une fois ma patte vissé sur le rail, j’ai les trous pour visser ma patte dans le mur arrière. On va faire la suivante, la patte qui sera a 2 mètres de hauteur.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  comment réutiliser des raccords PER déjà utilisés?

Et maintenant je vais pouvoir fixer mon rail. Il est fixé en bas et en haut, et maintenant je vais fixer les pattes intermédiaires. Je vais utiliser ceci, les chevilles de chez spit, la spit arpon qui est a moitié ronde et a moitié carré et qui ont l’avantage d’avoir un petit trou pour un diamètre 8.

Et pour mes vis, je vais utiliser des vis qui ont une sorte de rondelle intégrée, et cela va convenir parfaitement. Puis les bouts de patte de fixation qui dépassent, je les laissent, et lorsque j’aurais mis mon isolant, je viendrais les rabattre, ce qui maintiendra mon isolant. Bon maintenant que le rail le plus sensible a poser est fixé, maintenant, tous les autres, ils vont être alligné à 60cm de ce rail.

Je vais mettre 60cm en bas et 60 en haut. Puis ensuite, je vais mettre 120 a partir du premier, et je ne mettrais pas 60 a partir du 2éme, car si jamais je fais une erreur, mon erreur se reporte. Alors que quand je repars a chaque fois de mon rail de référence, je limite mes risques de me tromper. Si je fais une petite bêtise à un endroit, je la corrige ponctuellement, alors que si j’ai une bêtise et que je repart de cette bêtise, il faut corriger de partout. Idem, lorsque tu fait tes traits de repère pour te visser, je fais des trait qui sont bien visible, car sinon, ils seront recouvert par la plaque de placo et je ne les verrais pas.

Donc je fais un trait de 2 ou 3 cm. Puis ensuite, lorsque tu as tes rails, tu regarde tes rails, et tu alignes le trait de ton milieu de rail avec et tu sais que tu es niquel. Je met une vis en bas, puis une vis en haut. Et maintenant pour mes renforts intermédiaires, je ne suis pas embêté. Je mets un renfort a 1 mètre, un autre a 2 mètres. Je perce, je pose les pates, puis il ne me reste plus qu’a régler. Mais régler, je le ferais après.

Pour le moment, je pose mes rails et je pose mes renforts. Tu vois, la spit arpon, c’est sa, on la trouve dans des grosses boites, mais on peut aussi en trouver en boites plus petites. Je trace maintenant mon rail de 180 puis mon rail de 240 et je vis mes rails au sol et au plafond par rapport a l’axe du rail que j’ai tracé. Maintenant je mets les renforts intermédiaires. Maintenant que mes rails sont posés, je vais procéder au réglage. Pour régler, je vais utiliser un niveau de 2 mètres, il est bien droit et donc si je le met sur un rail, je peux voir si celui-ci est bombé ou pas. Et par rapport a cela, je lui vis la patte pour corriger ce phénomène.

Maintenant le réglage est terminé, je vais maintenant mettre de l’isolant. Une fois l’isolant mis, je tirerais mes gaines électriques qui alimenteront les prises et ce genre de choses. Lorsque je pose de l’isolant, je commence toujours depuis la chute. Là, il me restait une chute, je l’utilise pour recommencer, et du coup, j’ai beaucoup moins de chutes et donc moins de pertes.

Là, par exemple, entre 2 plaques de laine de roche, j’ai un petit espace, ce n’est pas bien, il faut que je bourre pour combler cela. Il me faut une chute de 43cm, donc je vais couper un morceau de 44cm. Le bout coupé posé, on recommence une nouvelle rangée avec la chute en bas.

Et ainsi de suite. Je mesure 17cm, je coupe 18. Alors, mettre la laine de roche, c’est quelque chose de très simple et qui va très vite, il suffit de la glisser derrière les montants. Et vu que c’est du semi rigide, cela s’adapte et cela va très bien. Alors maintenant concernant la pose de la laine de roche, il ne faut pas la comprimer. Il ne faut pas non plus tirer dessus et la déchirer. Non, il faut juste la poser et que les panneaux se touchent et qu’il n’y ai pas d’espace.

En fait, d’un point de vue thermique, le meilleur isolant qui existe, c’est l’air. Mais attention, c’est l’air qui n’est pas en mouvement. Attention, pas l’air ambiant. Là, cela n’isole pas du tout car il y a des phénomènes de convection thermiques qui se produisent et donc des transferts de chaleur.

Mais, les micro particules d’air qui se trouvent emprisonnées dans le matériau, dans l’isolant, bien, il faut savoir que c’est un très bon isolant. Donc par rapport à cela, il ne faut pas comprimer sa laine de roche ou sa laine de verre. Ce n’est pas bon. il faut poser les panneaux, qu’ils se touchent, mais sans espaces.

Donc il faut poser les panneaux l’un contre l’autre, qu’il n’y ai pas de trous et que cela ne soit pas comprimé. Puis sinon, en terme d’outillage, pour poser de l’isolant, il suffit d’avoir un mètre et un cutter. Puis pour couper, je mesure ma chute, j’ai par exemple 20 cm, et je vais faire une coupe de 21cm.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  LE NIVEAU LASER VERT 12 LIGNES AUTOMATIQUES FUKUDA A CHANGE MA VIE!!!!!

Ensuite, lorsque je fais ma coupe, je la fait avec seulement avec le mètre et le cutter. Je bloque la lame de mon cutter dans le crochet du mètre, je sort ma lame au maximum, puis par rapport a la graduation du mètre de l’autre coté, je pose mon doigt et ce doigt guide le bord de mon isolant. Et ainsi, je fait une coupe qui est régulière et parallèle, pas besoin de mesure a chaque bout, faire un trait, prendre une règle et couper avec la règle. Puis on le fait plusieurs fois, selon l’épaisseur de sa laine de roche.

Maintenant, étape suivante, j’ai mon isolant qui est posé, j’ai mes câbles électriques qui sont posés, et il ne me reste plus qu’a mettre mes plaques de placo par-dessus pour recouvrir tout cela. Déjà, pour commencer, je vais devoir dégager la zone. La plaque de placo, elle va faire pile poile la distance entre le sol et le plafond, donc par rapport a cela, lorsque je vais la porter, je ne peux pas la porter droite.

Sinon, je vais l’abimer, je vais marque les coins. je vais casser et elle va arriver tout abimée. Donc pour éviter cela, je vais la porter en diagonale. Ensuite, très important, on met toujours un petit coup de balais parce que là, il ne faut pas qu’il reste de saleté, je ne le verrais pas, et elle risque de se retrouver entre la plaque et le rail et ainsi créer une déformation de la plaque lors du vissage.

Il y aura une petite bosse car la plaque ne se plaque pas bien contre le rail. Donc un coup de balais avant. Ensuite, pareil, je vais regarder qu’il n’y ai rien qui dépasse. Donc cela peut être par exemple un bout de renfort de cloison que j’ai oublié de replier par exemple.

Ensuite, pareil, un petit bout de laine de roche qui dépasse par-dessus le rail. Ce n’est pas grand-chose, mais cela peut faire une petite sur épaisseur sur la pose de la plaque de placo. Pour mesurer la plaque, on la mesure de chaque coté, un coup a gauche, un coup a droite.

On a qu’a avoir un petit écart, le plafond a cas être un peu en biais, on peut faire une petite bêtise et ne pas s’en rendre compte, donc pour éviter, on mesure des deux cotés. Moi j’ai posé mon plancher au laser et mon plafond au laser donc normalement il n’y a pas de problème. Je mesure d’un coté je mesure 2.91 de chaque coté, donc je vais couper ma plaque a 2.905 car lorsque tu fait une coupe de placo, il y a toujours des petites irrégularités. Et cela peut déranger lors de la pose de la plaque.

Cela se joue a quelques millimètres prés, mais quand c’est une plaque de placo, il faut faire attention et toujours laisser une petite marge. Il y en a encore beaucoup a amener, mais porter le placo, je suis rincé. Une plaque de placo, elle a 2 faces, elle a une face blanche, grise, et elle a une face marron.

La face grise c’est l’avant, la face marron, c’est l’arrière. Moi quand je vais prendre ma plaque, il faut que j’ai le visage du coté face avant. Ainsi, pour venir la présenter sur les rails, cela sera directement dans la bonne position. Je me colle contre la plaque précédente, puis lorsque je suis bon, la plaque touche le plafond, donc je la courbe pour qu’elle rentre bien, puis je la plaque dés qu’elle est bien bord a bord.

Je prends ma visseuse a placo. Alors sur les plaques pour repérer le milieu, il y a une petite marque au milieu, une étoile, ou un K lorsque c’est du Knauf. Je vis et je suis niquel. Je vais peut être avoir besoin de la taper en haut car j’ai fait mes bandes de plafond et la sur épaisseur de la colle peut gêner un peut.

Egalement, sur moi, j’ai toujours un tournevis cruciforme car lorsque je vis, je peux avoir une vis qui ne rentre pas bien donc je peux corriger directement. C’est lié au fait que la visseuse a placo aie le débrayage automatique. Les vis peuvent ressortir un peu.

Tu peux le faire plus tard lorsque tu fait tes bandes, mais lorsque tu fait tes bandes, c’est toujours un peu la surprise. Là, sur cette plaque, il faut sortir un interrupteur, puis une prise également, puis on peux visser. Voila, si tu as aimé cette vidéo, n’hésite pas a liker, pour ma part, je te souhaite bon courage pour tes travaux.

 

Partager l'article
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.