Comment fabrique-on le carrelage?

Sur ce site en Espagne, il est possible d’acheter du carrelage pour 1€ du m² directement depuis les magasins d’usine. Plan d’accès, coordonnées GPS, Noms, adresses, contactes, et sites internet des magasins, j’ai regroupé pour vous toutes ces informations afin que vous puissiez également profiter de ces prix hallucinant!

Voici le lien pour y accéder 

transcription du texte de la vidéo :

Comment fabrique-on le carrelage? Déjà, première chose, les matières premières, il faut d’abord les extraire de la montagne, on va trouver de l’argile, et il y en aura deux types, de l’argile blanche, et de l’argile kaolinite. Et on va trouver un autre matériau qui est du phelspate, c’est un minéraux qu’on trouve apparemment en abondance lorsqu’on creuse dans la roche. Et ensuite d’autres matières premières qui constituent le carrelage telles que le quartz, et il peut y avoir d’autres petites choses qui dépendent des mélanges des fabriquant. Et donc pour extraire ces matières premières, il y a des pelleteuses qui grattent dans la montagne, et ensuite, ces matières premières sont envoyées au centre de traitement qui va concasser et raffiner les matières premières qui ont étés arrachées de la montagne. Sorti du centre de traitement, il y a ensuite de grands tas de poudres qui sont ensuite chargés sur des camions pour être apportés aux usines de fabrication de carrelage.

Les matières premières sont ensuite stockées dans l’usine, et ensuite, elles sont chargées sur des convoyeurs. Et ces convoyeurs sont simplement des tapis roulant de caisse de supermarché pour les matériaux. Ces convoyeurs arrivent ensuite vers un grand mélangeur qui n’est ni plus ni moins qu’une bétonnière géante, qui sert à brasser et mélanger ces matières premières, et à ces poudres qui sont mélangées, ils ajoutent de l’eau et des billes de céramique. On obtient alors une matière liquide qui s’appel la barbotine.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  #14 échangeur co courant échangeur contre courant

Cette barbotine est pulvérisée dans les atomiseurs. L’atomiseur est une grosse cuve en métal avec un entonnoir en bas. Il y aura des buses de vaporisation qui vont servir à vaporiser la barbotine à une certaine pression, et en même temps, un courant d’air chaud va traverser cette barbotine vaporisée. Il va se produire une réaction chimique qui aura pur effet de réduire la barbotine en poudre. L’eau de la barbotine va migrer vers l’air chaud, et dans l’entonnoir de l’atomiseur, il restera juste la poudre qui sera ensuite acheminée et stockée dans les silos qui se trouvent à coté de l’atomiseur. En jouant sur la pression de vaporisation de la barbotine, sur les buses de vaporisation qui sont dans l’atomiseur, et la pression et température de l’air chaud, ils font leur mélange et ils arrivent à obtenir la poudre atomisée qu’ils souhaitent.  Ensuite cette poudre atomisée, elle est envoyée sur un convoyeur, pour arriver dans une presse qui va comprimer le tout avec une pression pouvant aller jusqu’a 5000 tonnes. Alors, en sortie de cette presse, on aura quelque chose qui ressemble à un carreau.

Ces carreaux vont ensuite être chauffés de manière à réduire leurs taux d’humidité à 0,5% et à ce moment, on aura des carreaux qui commenceront à trouver leur solidité. Ensuite, on va passer à l’émaillage, et c’est là que le carreau de carrelage va prendre sa couleur et son motif. C’est aussi à ce moment qu’il va devenir imperméable à l’eau. Donc concrètement, cela va être des imprimantes qui vont envoyer différentes couleurs d’émails sur les carreaux pour obtenir les différents motifs souhaités. Mais là, je ne vais pas trop entrer dans le détail car il existe plusieurs procédés, il peut y avoir l’émaillage à sec, l’émaillage humide, et la sérigraphie. Ce sont les différents procédés que les industriels utilisent pour imprimer les motifs sur leurs carreaux.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  comment raccorder un radiateur?

Nous avons désormais notre carreau qui est imprimé avec son motif imprimé, notre carreau va désormais passer à la cuisson. Les carreaux rentrent dans de grands fours tunnels, les carreaux sont sur des tapis roulant, et il est chauffé tout en avançant dans le four, il est ainsi cuit de manière constante jusqu’à des températures de 1050°C-1100°C puis il ressort au bout à la sortie du four en étant cuit. Ensuite, il y a le contrôle qualité, qui est l’étape où tous les défauts des carreaux vont être détectés, les petites erreurs de motifs, et éventuellement les carreaux cassés et ce genre de choses. Puis, après ce contrôle qualité, il va y avoir le classement des nuances. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, j’ai déjà fait une vidéo sur le sujet, je met le lien ici et également en dessous dans la description de la vidéo. La nuance va apparaître car parfois il peut y avoir des petits écarts de couleurs entre un carreau et un autre. Donc ces petits écarts de couleurs vont être répertoriés, classés, pour que chaque paquet de carreaux aie la même nuance, le même ton. Une fois que les nuances ont étés classées, les carreaux vont être empaquetés, emballés sur palettes, et stockés. Et après, circuit de vente et distribution classique, cela part au magasin, et cela finit installé dans une salle de bain ou une cuisine. Si vous avez aimé, mettez un petit like, éventuellement un commentaire, et je vous dis à plus tard.

vidéo les nuances de carrelage entre les paquets

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.