mélangeur mitigeur ou thermostatique ?

Il existe 3 types de robinets en plomberie, les mélangeurs, les mitigeurs, et les mitigeurs thermostatiques. Cette vidéo présente les avantages et inconvénients de chacun.

Lien Robinet mitigeur

Lien robinet mélangeur

Lien robinet thermostatique

Pour en savoir plus sur la plomberie, j’ai écris pour vous un livre : le guide du tube cuivre

Lien pour obtenir le guide gratuit pour tout savoir sur les joints dans la plomberie

Faire un don permet de maintenir cette chaine en vie et permet également d’effectuer des recherches  indépendantes dans le bâtiment et l’énergie. En effet, tout est réinvestis pour produire de nouvelles vidéos (achat de matériaux et de produits) pour faire de nouvelles recherches, des essais, et test que je vous présente. Même un petit montant apporte sa pierre à l’édifice et sans cela, cette chaine serait vouée à mourir. Donc un grand merci pour votre soutien et pour vos dons. Je ne peux que vous encourager à continuer en cliquant sur les liens ci-dessous :

Soutenir par tipeee 

Soutenir par carte ou paypal

Soutenir par patreon

Soutenir par utip

Acheter mon livre

Acheter une séance de coaching privé

Transcription texte mélangeur mitigeur et mitigeur thermostatique :

Mélangeur, mitigeur et mitigeur thermostatique, sa, c’est les 3 types de robinets qu’on va trouver sur nos installations de plomberie.

Alors dans cette vidéo, on va voir comment ils fonctionnent, et quels sont les avantages de chacun de ces systèmes.

Mélangeur, c’est lorsqu’on va avoir son robinet au milieu, et de chaque coté, une molette pour l’eau froide et de l’autre coté une molette pour l’eau chaude. Et en venant tourner plus ou moins ces deux molettes, on vient régler la température et le débit souhaité.

Ensuite, les robinets mitigeurs, c’est ce que j’ai entre les mains. On a une seule manette, en levant plus ou moins celle-ci, on règle le débit. Et pour régler la température, on a l’eau chaude d’un coté, et l’eau froide de l’autre.  à l’intérieur du robinet, il y a une sorte de petit tiroir, et en tournant la manette du robinet, le petit tiroir vient plus sur l’eau chaude ou plus sur l’eau froide.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  Gaines électriques, qualité vs bas de gamme, comment faire la différence ?

Alors maintenant, avec les nouveaux robinets design, on trouve parfois la manette sur le coté, mais le principe reste le même.

Et ensuite, on a les mitigeurs thermostatiques, alors les mitigeurs thermostatiques, j’en ai un devant moi, et voici comment il fonctionne :

On trouve d’un coté l’alimentation en eau froide, de l’autre l’alimentation en eau chaude. Et sur notre robinet, on va trouver deux molettes, une de chaque coté. On aura une molette pour régler le débit d’eau. Et une molette pour régler la température. Et on trouve un petit cran qui permet d’arriver en butée de manière à ne pas risquer de se bruler.

Sur le principe, ces robinets sont très bien, maintenant dans la pratique, il suffit que l’on ai une eau un peu calcaire, ou que le robinet ne soit pas manœuvré régulièrement, et on se retrouve avec un robinet qui se bloque.

Alors le calcaire, on va en trouver sur tous les équipements sanitaires, et c’est ce qui pose toujours problème. Dans le cas d’un robinet mitigeur classique, il y en aura aussi. Maintenant, cela ne posera pas vraiment de problèmes, cela risque juste de bucher un peu le mousseur, mais il suffit de retirer ce mousseur et de le changer. Mais, à l’utilisation, on pourra toujours ouvrir notre robinet, avoir de l’eau chaude et avoir de l’eau froide, cela ne posera pas trop de soucis.

Alors que sur un mitigeur thermostatique, lui son fonctionnement est différent. Avec la molette de température, on vient régler une consigne, et en fonction du réglage de cette consigne, dans le robinet il y aura des ressorts qui vont déplacer plus ou moins une membrane ce qui fera automatiquement le réglage de la température.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  joint téflon, joint filasse, joint fibre ou caoutchouc, quand et comment les utiliser?

Donc ce qui se passe, lorsqu’il y a du calcaire qui se dépose dans le robinet, ou alors que le robinet n’est pas manœuvré assez souvent, cela peut se bloquer, et donc le résultat, malgré une manœuvre de la molette de température, on n’arrive pas à obtenir la température souhaitée. On a une eau qui sera soit trop chaude, soit trop froide, donc au final, confort pour l’utilisateur, c’est zéro. Même si sur le principe, c’est super bien, il y a des petits soucis avec ce type de robinets. D’ailleurs, celui-ci je dois le changer. Alors qu’il n’est pas très vieux et qu’il est relativement moderne. Je pense que c’est un robinet qui a moins de 5 ans.

Certains diront certainement que c’est parce que c’est un robinet premier prix. Peut être. Mais en attendant, un vieux mélangeur qui a 15 ans premier prix, il fonctionne toujours. Il fait toujours de l’eau froide, il fait toujours de l’eau chaude.

A mon avis, il a au moins une quinzaine d’années, là où je suis, l’eau est très calcaire, et cela fonctionne toujours. Et le jour où il commencera à être pris par le calcaire, simplement on aura un goute à goute au bec parce qu’il ferme moins bien. Et c’est tout. Mais on arrivera toujours à le fermer, on arrivera toujours à le manœuvrer, et on arrivera toujours à obtenir son réglage de température. Et c’est aussi ce que l’on aura de moins chère en termes de robinets.

L’avantage avec les mitigeurs, donc mitigeurs aussi bien classiques que thermostatiques, c’est le réglage de la température. Car chaque fois que l’on va venir ouvrir un robinet, l’eau, derrière, dans le tuyau, elle n’est pas tout de suite chaude. Il faut qu’elle arrive de la production par exemple un ballon d’eau chaude sanitaire. Donc il faut qu’elle arrive du ballon, qu’elle circule dans toute la canalisation où l’eau est froide, qu’elle pousse l’eau froide, et seulement lorsque l’eau froide est poussée, l’eau chaude sanitaire arrive au robinet. Et du coup, en terme de confort d’utilisation, voici ce qui se passe, on regarde la petite pastille rouge bleu de son robinet, on ouvre à fond sur le rouge, on attend que toute l’eau froide se vide de la canalisation, et là, rapidement, l’eau chaude va arriver, et rapidement encore, on fait son réglage de température souhaitée. Et le thermostatique, idem sauf qu’il le fait automatiquement.

Les personnes qui ont consulté cet article ont aussi regardé  3 façons de faire une emboîture cuivre

C’est clairement l’avantage sur les mitigeurs et les mitigeurs thermostatiques.

Le robinet mélangeur, il faut venir, tourner sa molette d’eau chaude, l’eau chaude arrive, on tourne sa molette d’eau froide, c’est un peu trop froid, on remet de l’eau chaude sanitaire, il y a ensuite trop de débit. Concrètement, pour faire son réglage, cela prend un peu de temps. Et même en termes d’économie d’eau, avec le temps, à l’usage, tout ce temps passé à tourner les molettes du robinet pour le régler, c’est du temps où on n’est pas en train d’utiliser l’eau, c’est un temps pendant lequel l’eau part directement à l’égout.

Alors que le mitigeur classique, avec le temps, on le connait, et par habitude, on connait à peu la position de la manette pour avoir la température et le débit souhaités. Donc, selon moi, avec un mitigeur, on consommera moins d’eau qu’avec un mélangeur, car on passera moins de temps à régler son robinet.

Donc toujours selon moi, les meilleurs types de robinets que l’on va trouver, ce sont les mitigeurs classiques.

Voila, donc j’espère que cette petite vidéo pourra vous aider pour vos travaux, je vous dis bon courage, et à plus tard, salut.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.